mis à jour le

L'Angola dément toute incursion militaire au Congo

Luanda a démenti samedi toute incursion de soldats angolais dans le sud-ouest du Congo/Brazzaville, comme l'avaient signalé en début de semaine des sources officielles congolaises.

"Il n'y a eu aucune incursion de troupes angolaises au Congo et il n'y a aucune visée militaire (...) de la part de l'Angola sur cette région", a déclaré à l'AFP Mario Augusto, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Nous n'avons pas de forces militaires ni au Congo ni en République démocratique du Congo" (RDC), a souligné M. Augusto, précisant qu'il existe un projet, en discussion, de bornage de la frontière commune entre l'Angola et le Congo.

Ces propos contredisent des informations données par les autorités congolaises faisant état d'une incursion de soldats angolais de dimanche à jeudi derniers dans la zone de Kimongo, un chef-lieu de district du Niari, situé dans le sud-ouest du Congo à la frontière avec la province angolaise de Cabinda.

Selon Brazzaville, cette incursion s'est soldée par la capture lundi de 55 soldats congolais, emmenés en Angola par des éléments des forces armées angolaises, avant d'être relâchés vendredi.

"Pour les libérer nous avons utilisé la voie diplomatique. Il y a eu d'âpres négociations", avait expliqué vendredi à l'AFP Jacques Mouanda, président du Conseil départemental du Niari.

Riche en pétrole, l'enclave de Cabinda, coincée entre le Congo et la RDC, appartient à l'Angola. Le groupe armé des Forces de libération de l'enclave du Cabinda (Flec) y revendique depuis longtemps son indépendance.

Le Congo, l'Angola et la RDC ont conclu au début des années 2000 un pacte de non-agression. En 1997, les troupes angolaises ont aidé le président congolais Denis Sassou Nguesso à reconquérir le pouvoir au terme d'une guerre civile.

AFP

Ses derniers articles: Ghana: un joueur suspendu un an de toute activité par la Fifa  Le président égyptien ratifie la rétrocession de deux îlots  Mali: hommage aux victimes de l'attentat islamiste près de Bamako 

militaire

AFP

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

AFP

Somalie: pertes "importantes" dans l'attaque d'une base militaire par les shebab

Somalie: pertes "importantes" dans l'attaque d'une base militaire par les shebab

Congo

AFP

La RD Congo autorise des tests de vaccin anti-Ebola

La RD Congo autorise des tests de vaccin anti-Ebola

AFP

Libération d'un Français enlevé début mars en RD Congo

Libération d'un Français enlevé début mars en RD Congo

AFP

Congo : un nouveau Parlement construit pas les Chinois

Congo : un nouveau Parlement construit pas les Chinois