mis à jour le

L'essentiel de la semaine

-Samedi : après les films et les logiciels, l'Algérie vient de franchir une nouvelle étape : le piratage de matchs de football. L'ENTV s'est offert gratuitement la diffusion du match Algérie-Burkina Faso. Pour justifier son acte, le DG de l'ENTV, qui s'est découvert une âme de corsaire près à saborder les défenses ennemies, a évoqué pêle-mêle, le prix exorbitant et la souveraineté nationale... -Dimanche : l'amendement de la Constitution enflamme les partis politiques. Il y a ceux qui militent pour qu'il ait lieu avant la présidentielle, alors que d'autres préfèrent que cela se déroule après. Dans un pays qui ne fait plus confiance aux politiques et qui ne demandent qu'à pouvoir manger et éventuellement trouver un emploi, le différend entre les partis politiques paraît bien risible. -Lundi : Ali Benflis sera candidat à la présidentielle, c'est un secret de Polichinelle. A 70 ans, l'ancien candidat malheureux à l'élection de 2004 sait que c'est sa dernière chance de pouvoir se présenter. Il faudrait peut-être penser à ajouter dans la Constitution un article qui fixe à 70 ans minimum l'âge requis pour être candidat. L'Algérie est entre les mains de chouyoukh. -Mardi : plus de 15 millions de moutons ont fait «bêêê» à l'unisson pour une dernière fois, alors qu'au même moment, plus de 50 000 boulangers ont décidé de garder leurs rideaux baissés. Dans un pays où personne ne paye d'amende et où les injonctions des pouvoirs publics n'ont aucun effet, les Algériens ont encore été obligés de se débrouiller comme ils ont pu pour trouver du pain. -Mercredi : amnesty International exige la libération immédiate du blogueur Abdelghani Aloui détenu dans la prison de Serkadji, à Alger. Pour avoir caricaturé et fait une série de photomontages du président Abdelaziz Bouteflika et de son Premier ministre Abdelmalek Sellal sur sa page facebook, le jeune homme de 24 ans risque la prison. Cette affaire vient rappeler aux Algériens que leurs responsables sont dépourvus de tout humour et que le qalouz est toujours prêt à être brandi.    -Jeudi : la 3G c'est pour bientôt, mais pas dans toutes les willayas. Selon la presse, il faudra compter sept ans pour voir la 3G se généraliser sur tout le territoire national. Cela veut dire que c'est quand le Maroc ou la Tunisie, qui ont déjà la 3G, passeront à la 4 ou la 5G, que l'Algérie sera enfin connectée à la 3G. Quel progrès !