mis à jour le

Tunisie : deux agents de la Garde nationale tués par des terroristes

Une patrouille de trois agents de la Garde nationale tunisienne a été accueillie par des tirs alors qu'elle se présentait, hier matin, devant une maison censée abriter des terroristes dans la zone de Dour Ismaïl, près de Tunis. Le chef du poste de la Garde nationale à Gbollat et l'un de ses agents ont été tués sur le coup. Le troisième agent, grièvement blessé, a été transféré vers un hôpital de Tunis. Le groupe terroriste, d'une dizaine d'éléments, selon les riverains, a quitté son repaire et s'est dirigé vers la montagne voisine. La zone a été encerclée par des renforts de l'armée et  survolée par deux hélicoptères. Selon une source présente sur les lieux, tout aurait commencé par une information parvenue au poste de la Garde nationale de Gbollat, indiquant que des terroristes avaient trouvé refuge dans deux maisons situées près de la montagne dans la région de Dour Smaïl. Le chef de poste aurait ensuite reçu l'ordre de se déplacer à la tête d'une patrouille afin de vérifier l'information. Cette attaque rappelle le meurtre de l'adjudant Anis Jelassi en décembre dernier, lui aussi sorti pour prospecter une zone susceptible d'abriter des djihadistes selon une information parvenue au poste dans la zone de Fériana. Le village de Dour Smaïl n'est pas l'unique point noir djihadiste aux alentours de Tunis. D'autres cités, comme Douar Hicher, Mornaguia ou Mohamedia, abritent  de nombreux militants djihadistes rigoristes, comme l'indiquent les prêches des imams de leurs mosquées chaque vendredi. Deux postes frontaliers au Nord-Ouest ont également été attaqués avant-hier à quelques heures d'intervalle : Faj Hassine et El Mella (près de Ghardimaou) sur la frontière algérienne. Les assaillants ont dû battre en retraite, car ils n'ont pu bénéficier de l'effet de surprise. Par ailleurs, un chef djihadiste de la cité Al Karma à Kasserine-ville est descendu avec ses hommes du maquis de Chaambi la veille de l'Aïd pour rendre visite à sa famille. Le groupe serait resté trois heures dans la cité avant que l'alerte ne soit donnée. La descente des forces spéciales a donné lieu à des échanges de tirs, mais les terroristes sont parvenus à s'échapper.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Tunisie

AFP

L'état d'urgence prolongé de trois mois en Tunisie

L'état d'urgence prolongé de trois mois en Tunisie

AFP

Revisité, l'habit traditionnel revient en force en Tunisie

Revisité, l'habit traditionnel revient en force en Tunisie

AFP

Après l'attentat de Berlin, Merkel met la pression sur la Tunisie

Après l'attentat de Berlin, Merkel met la pression sur la Tunisie

agents

AFP

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

AFP

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

AFP

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu

garde

AFP

Soudan: Béchir met en garde après de nouveaux appels

Soudan: Béchir met en garde après de nouveaux appels

AFP

Gabon: Ping met en garde contre "une instabilité profonde et durable"

Gabon: Ping met en garde contre "une instabilité profonde et durable"

AFP

John Kerry met en garde l'armée nigériane contre les répressions

John Kerry met en garde l'armée nigériane contre les répressions