mis à jour le

Centrafrique : MSF déplore des violences

Médecins sans frontières (MSF) dénonce formellement les violences perpétuées à l'encontre de la population centrafricaine. L'Organisation non gouvernementale appelle les groupes armés à respecter la sécurité des civils et humanitaires et encourage une aide d'urgence. Un combat dans lequel MSF reste l'une des seules ONG à travailler dans les zones à risques en République centrafricaine. De ce fait, MSF rappelle qu' « une aide plus importante est nécessaire ». « Il n'y a pas assez d'acteurs présents sur le terrain pour venir en aide à toute cette population », dénonce le Dr André Munger, responsable du programme sur la Centrafrique.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Centrafrique

AFP

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

AFP

Des drones tactiques français en Centrafrique

Des drones tactiques français en Centrafrique

AFP

La Centrafrique doit rester

La Centrafrique doit rester

MSF

AFP

MSF décrit le calvaire des Erythréens et appelle le monde

MSF décrit le calvaire des Erythréens et appelle le monde

AFP

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen

AFP

Camp de déplacés au Nigeria: l'armée a largué deux bombes, selon MSF

Camp de déplacés au Nigeria: l'armée a largué deux bombes, selon MSF

violences

AFP

Centrafrique: nouvelles violences

Centrafrique: nouvelles violences

AFP

Sénégal: les manifestations sportives suspendues après des violences mortelles dans un stade

Sénégal: les manifestations sportives suspendues après des violences mortelles dans un stade

AFP

Elections kényanes: l'UE met en garde contre de possibles violences

Elections kényanes: l'UE met en garde contre de possibles violences