mis à jour le

Madagascar : réunion d'urgence une semaine avant la présidentielle

A un peu plus d'une semaine avant le premier tour de l'élection présidentielle à Madagascar, le président de la transition, Andry Rajoelina a demandé l'organisation d'une réunion d'urgence ce jeudi 17 octobre, selon la presse locale. Le premier ministre, plusieurs membres du gouvernement, la présidente de la Commission électorale et des représentants des Nations unies et de l'Union européenne devraient prendre part à cette réunion. Le but étant de faire un point sur l'organisation du scrutin, prévu vendredi prochain (25 octobre).

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Madagascar

AFP

Le cyclone Enawo fait au moins 3 morts

Le cyclone Enawo fait au moins 3 morts

Epidémie

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

AFP

Le président Hery Rajaonarimampianina peut-il encore relancer Madagascar ?

Le président Hery Rajaonarimampianina peut-il encore relancer Madagascar ?

Réunion

AFP

Invasion de chenilles en Afrique: réunion d'urgence

Invasion de chenilles en Afrique: réunion d'urgence

AFP

Retour de jihadistes en Tunisie: réunion jeudi pour un plan d'action

Retour de jihadistes en Tunisie: réunion jeudi pour un plan d'action

AFP

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

présidentielle

AFP

Côte d'Ivoire: retour dans son parti d'un ex-candidat

Côte d'Ivoire: retour dans son parti d'un ex-candidat

AFP

Kenya: huit candidats approuvés pour la présidentielle d'août

Kenya: huit candidats approuvés pour la présidentielle d'août

AFP

Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux

Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux