mis à jour le

Zimbabwe: 15 ans de prison pour avoir empoisonné des éléphants

Un braconnier zimbabwéen a été condamné mercredi à quinze ans de prison pour avoir empoisonné des éléphants au cyanure, moins d'un mois après que trois autres personnes eurent été condamnées à une peine semblable, a annoncé l'Autorité gérant les parcs nationaux.

Le tribunal de Hwange, dans l'ouest du pays, a prononcé la condamnation d'Akim Masuku, 26 ans, à quinze ans et demi de prison. 

Il avait été surpris en possession d'ivoire à Hwange, dans le plus grand parc animalier du pays, a annoncé l'Autorité gestionnaire des parcs nationaux dans un communiqué.

Le fait d'avoir été en possession de cyanure lui fait encourir précisément d'autres condamnations, car c'est une infraction aux lois de protection de l'environnement.

Cette annonce intervient au lendemain de la révélation selon laquelle au moins cent éléphants seraient morts empoisonnés au cyanure en un mois dans le plus grand parc national animalier du Zimbabwe, après la découverte de dix nouvelles carcasses.

Un autre suspect, co-accusé avec M. Masuku, Norma Ncube, 18 ans, doit comparaître le 30 octobre.

Trois autres braconniers ont été condamnés en septembre à au moins quinze ans de prison chacun. Ils ont en outre été condamnés à verser une amende de 440.000 euros à l'Autorité des parcs.

Les autorités ont donné aux villageois vivant près du parc jusqu'à fin octobre pour remettre le cyanure qu'ils détiendraient, au risque d'être arrêtés.

Le parc, d'une étendue de plus de 14.000 km2, est patrouillé par seulement une cinquantaine de rangers, et aurait besoin de dix fois plus de patrouilles.

Le nombre d'éléphants est estimé à plus de 120.000 dans les parcs nationaux du Zimbabwe.

Selon des estimations, l'Afrique abrite aujourd'hui quelque 472.000 éléphants. Leur survie est menacée à la fois par le braconnage et la cohabitation de plus en plus conflictuelle avec les populations locales.

Le trafic illégal d'ivoire, qui génèrerait entre 7 et 10 milliards de dollars par an en Afrique, est alimenté par une forte demande en Asie et au Moyen-Orient.

AFP

Ses derniers articles: Maroc: fin de cavale pour le leader de la contestation dans le Rif  Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde  Côte d'Ivoire/mutinerie: un proche de Guillaume Soro de nouveau entendu 

prison

AFP

Ethiopie: un opposant condamné

Ethiopie: un opposant condamné

AFP

Attaque de la prison de Kinshasa : une commission enquête annoncée

Attaque de la prison de Kinshasa : une commission enquête annoncée

AFP

RDC: la prison de Kinshasa attaquée, un chef rebelle évadé

RDC: la prison de Kinshasa attaquée, un chef rebelle évadé

éléphants

Wildlife

Pourquoi les éléphants dorment très peu par nuit, sauf une fois tous les quatre jours

Pourquoi les éléphants dorment très peu par nuit, sauf une fois tous les quatre jours

AFP

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Wildlife

Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore

Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore