mis à jour le

Gao : Pas d’état de grâce pour IBK

Il n'y aura donc pas eu d'état de grâce pour le nouveau président malien. En tout cas pas à Gao. Arrivé au palais de Koulouba dans le contexte que l'on sait, Ibrahim Boubacar Kéita lui-même ne se faisait pas d'illusions. Il va subir l'épreuve du pouvoir, avant, qui sait, d'en goûter aux plaisirs. C'est la condition de tout chef d'Etat qui accède à la fonction suprême au sortir d'une grave crise comme celle vécue par le Mali. Et c'est Gao qui vient de siffler la fin de la latence sociale, si vraiment c'en fut une, dans un pays où tout est priorité.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

Gao

AFP

Mali: l'aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste

Mali: l'aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste

AFP

Mali: violente manifestation

Mali: violente manifestation

AFP

Mali: une juriste en treillis pour conseiller les troupes françaises

Mali: une juriste en treillis pour conseiller les troupes françaises

IBK

Liberté publique

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Mali

Et si, finalement, c'est ATT qui avait raison?

Et si, finalement, c'est ATT qui avait raison?

Mali

Kidal aux mains des rebelles

Kidal aux mains des rebelles