mis à jour le

Après la victoire contre l’Algérie : Le jeu et les joueurs

Vainqueur 3-2 de l'Algérie le samedi 12 octobre dernier au stade du 4-Août, le onze du Burkina a-t-il  éclairci son horizon pour Brésil 2014 ? C'est la question qui alimente les conversations après ce match aller du dernier tour du Mondial 2014. A dire vrai, les avis sont partagés et on n'attend plus que le 19 novembre pour être définitivement situé. Mais, en attendant, force est de reconnaître que l'équipe a joué en deçà de ce qu'on attendait d'elle. D'ailleurs, il ne pouvait en être autrement puisqu'elle a été constamment en réelle difficulté, sur le plan collectif et technique, face à un adversaire plus agressif dans le pressing et qui a parfaitement joué jusqu'au bout. Ce premier acte se serait bien dessiné si la défense n'avait pas fait preuve d'une naïveté rédhibitoire sur les 2 buts adverses. Deux coups de boutoir qui ont révélé que la charnière centrale a manqué de rigueur. Les Renards des sables du Sahara, qui sont repartis après avoir violé les buts de Daouda Diakité, doivent être convaincus qu'ils sont à 90 minutes d'une quatrième participation à la Coupe du monde. Mais tout reste possible pour les vice-champions d'Afrique, qui sont capables d'un exploit comme ils l'avaient fait le 15 juin dernier à Pointe-Noire contre les Diables Rouges du Congo (1-0).

victoire

AFP

Rwanda: le droit

Rwanda: le droit

AFP

L'Egypte endeuillée par une attaque commémore la victoire alliée d'El Alamein

L'Egypte endeuillée par une attaque commémore la victoire alliée d'El Alamein

AFP

Angola: la victoire du MPLA au pouvoir aux élections générales confirmée

Angola: la victoire du MPLA au pouvoir aux élections générales confirmée

jeu

AFP

Afrique du Sud: l'ANC soutient Zuma pour calmer le jeu

Afrique du Sud: l'ANC soutient Zuma pour calmer le jeu

AFP

Maroc: Benatia "renonce"

Maroc: Benatia "renonce"

AFP

Nigeria: l'opérateur sud-africain MTN a fait le jeu de Boko Haram, estime le président Buhari

Nigeria: l'opérateur sud-africain MTN a fait le jeu de Boko Haram, estime le président Buhari