mis à jour le

François Hollande visite l'ancienne maison de Nelson Mandela

Le président français François Hollande a déclaré "très émouvante" sa visite mardi de la petite maison de Soweto où vécut Nelson Mandela avant de passer vingt-sept ans en prison sous le régime raciste de l'apartheid.

"C'est très émouvant d'abord de venir a Soweto, là où il y a à peine quarante ans des enfants mouraient pour défendre leur liberté, leur dignité", a jugé M. Hollande, après sa visite dans ce lieu de mémoire, au deuxième jour de sa visite d'Etat en Afrique du Sud.

"Tout cela n'est pas si loin", a-t-il d'abord souligné. "La seconde leçon c'est qu'on n'en a jamais terminé avec le combat pour la dignité humaine, pour l'égalité, pour le respect et pour la tolérance. (...) Ces combats vivent au-delà même des héros qui les ont menés", a-t-il ajouté.

Ce 15 octobre, il y a vingt ans - jour pour jour - Nelson Mandela se voyait décerner le prix Nobel de la paix, conjointement avec le président blanc Frederik De Klerk auquel il devait succéder en 1994 après les premières élections autorisées aux Noirs dans l'histoire du pays.

M. Hollande était aux côtés de sa compagne Valérie Trierweiler et du président sud-africain Jacob Zuma.

Agé de 95 ans, M. Mandela, ne reçoit quant à lui pratiquement plus aucun visiteur, à l'exception de ses proches qui continuent de se rendre à son chevet dans son actuelle maison de Johannesburg. Celle-ci a été transformée en mini-hôpital pour lui permettre de se remettre d'une infection pulmonaire qui a failli l'emporter en juin.

La maisonnette de Soweto dans laquelle il vécut de 1946 à 1962, avant sa condamnation à la prison à vie, est située dans la township dont le soulèvement interpella le monde entier en 1976. La brutale répression de la police avait suscité une réprobation internationale du régime ségrégationniste de l'apartheid.

Construction typique des logements publics en briques attribués aux Noirs, sans étage et protégée d'un toit en tôle, les lieux tiennent plus d'un mémorial que d'une maison et sont devenus un petit musée, classé monument historique depuis 1999.

Centre de l'activité politique de Nelson Mandela, pendant les années les plus intenses de son action d'homme libre, elle a ensuite longtemps abritée son ancienne épouse, Winnie, qui y a maintenu la flamme de la résistance dans le pays.

La maison attire des centaines de visiteurs toutes les semaines, tout comme le musée voisin Hector Pieterson, du nom d'un lycéen abattu en juin 1976, également visité par M. Hollande.

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: une sépulture  Tchad: des rébellions qui s'agitent mais restent affaiblies  Tchad: des rébellions armées inquiètent de nouveau 

François

AFP

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

AFP

Burkina: mandat d’arrêt international contre François Compaoré dans l'affaire Zongo

Burkina: mandat d’arrêt international contre François Compaoré dans l'affaire Zongo

AFP

Le pape François appelle à la paix au Congo

Le pape François appelle à la paix au Congo

Hollande

AFP

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande

AFP

A Bamako, les adieux réciproques de Hollande et de l'Afrique

A Bamako, les adieux réciproques de Hollande et de l'Afrique

AFP

Hollande et l'Afrique: des guerres et la fin d'une certaine Françafrique

Hollande et l'Afrique: des guerres et la fin d'une certaine Françafrique

visite

AFP

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

AFP

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

AFP

Centrafrique: Guterres attendu pour une première visite aux Casques bleus

Centrafrique: Guterres attendu pour une première visite aux Casques bleus