mis à jour le

Bancarisation au Maroc : Objectif, les deux tiers de la population en 2014

Lemag : En 2002, 25% seulement des marocains, avaient un compte bancaire ; en 10 ans, ce taux a plus que doubler, puisqu'en 2012, 57% des citoyens marocains possédaient un compte en banque.

Ainsi, a rapporté le magazine franco-panafricain Jeune Afrique, dans un supplément finance, publié le Week-end dernier.

Selon la publication française, le Maroc présente, à ce niveau, un des meilleurs scores du continent africain et disposent d'une marg...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

bancarisation

émergences

Les grands défis de la bancarisation en Afrique

Les grands défis de la bancarisation en Afrique

Larbi Amine - Lemag

Bancarisation au Maroc : Objectif, les deux tiers de la population en 2014

Bancarisation au Maroc : Objectif, les deux tiers de la population en 2014

Nabil

Sébastien Toni, directeur général de la BOA Burkina Faso : « L'offre d'une gamme variée de services participe à la promotion de la bancarisation »

Sébastien Toni, directeur général de la BOA Burkina Faso : « L'offre d'une gamme variée de services participe à la promotion de la bancarisation »

Maroc

Géopolitique

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent

population

Développement

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

AFP

La population des éléphants d'Afrique au plus bas depuis 25 ans

La population des éléphants d'Afrique au plus bas depuis 25 ans

AFP

Nigeria: l'inflation contraint la population

Nigeria: l'inflation contraint la population