mis à jour le

ETHIOPIE: Le gouvernement étouffe les manifestations des musulmans

ADDIS-ABEBA , 10 oct (IPS) - Le refus du gouvernement éthiopien de satisfaire les revendications de la communauté musulmane, qui représente environ 34 pour cent des 91 millions d'habitants du pays, rend cette nation de la Corne de l'Afrique vulnérable à l'extrémisme.

IPS Inter Press Service

Ses derniers articles: Etats-Unis: denouvelles garanties pour le développement  CARAIBES: Un scientifique avertit sur la catastrophe du changement climatique  PACIFIQUE: La corruption défavorise des étudiants 

gouvernement

AFP

Moctar Ouane, un diplomate de carrière pour conduire le gouvernement de transition au Mali

Moctar Ouane, un diplomate de carrière pour conduire le gouvernement de transition au Mali

AFP

Mali: l'ex-ministre des Affaires étrangères Moctar Ouane chargé de former le gouvernement de transition

Mali: l'ex-ministre des Affaires étrangères Moctar Ouane chargé de former le gouvernement de transition

AFP

Togo: démission du Premier ministre et du gouvernement

Togo: démission du Premier ministre et du gouvernement

manifestations

AFP

Présidentielle en Côte d'Ivoire: un nouveau mort lors de manifestations

Présidentielle en Côte d'Ivoire: un nouveau mort lors de manifestations

AFP

Nigeria: nouvelles manifestations malgré les mises en garde de l'armée

Nigeria: nouvelles manifestations malgré les mises en garde de l'armée

AFP

Nigeria: malgré des actes d'intimidation et des violences, les manifestations se poursuivent

Nigeria: malgré des actes d'intimidation et des violences, les manifestations se poursuivent

musulmans

AFP

Les musulmans reprennent la prière collective en ordre dispersé au Sénégal

Les musulmans reprennent la prière collective en ordre dispersé au Sénégal

AFP

A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans

A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans

AFP

En Egypte, les Frères musulmans brisés mais pas totalement neutralisés

En Egypte, les Frères musulmans brisés mais pas totalement neutralisés