mis à jour le

OPINION: Pourquoi maintenir les filles

NAIROBI , 11 oct (IPS) - Mary K. aimait à étudier et voulait devenir comptable. Cependant, quand elle avait 16 ans et était en classe de cinquième, son père l'avait forcée à abandonner l'école pour épouser un homme de 50 ans qui lui avait payé 60 vaches.

IPS Inter Press Service

Ses derniers articles: Etats-Unis: denouvelles garanties pour le développement  CARAIBES: Un scientifique avertit sur la catastrophe du changement climatique  PACIFIQUE: La corruption défavorise des étudiants 

filles

AFP

Au Kenya, pour les filles des bidonvilles de Nairobi, la boxe comme mode de (sur)vie

Au Kenya, pour les filles des bidonvilles de Nairobi, la boxe comme mode de (sur)vie

AFP

Au Nigeria, les parents, émus mais furieux, retrouvent enfin leurs filles libérées

Au Nigeria, les parents, émus mais furieux, retrouvent enfin leurs filles libérées

AFP

Nouveau kidnapping dans une école au Nigeria, des centaines de filles portées disparues

Nouveau kidnapping dans une école au Nigeria, des centaines de filles portées disparues

Soudan

AFP

"Nous en avons assez": au Soudan du Sud, la société civile lance un appel au changement

"Nous en avons assez": au Soudan du Sud, la société civile lance un appel au changement

AFP

Soudan du Sud: Jemma Nunu Kumba, première femme

Soudan du Sud: Jemma Nunu Kumba, première femme

AFP

Soudan du Sud: Riek Machar, rebelle versatile au sommet du pouvoir

Soudan du Sud: Riek Machar, rebelle versatile au sommet du pouvoir