mis à jour le

Les “complices” d’Abderrezak El Para jugés le 12 novembre

Le Tribunal criminel près la Cour d'Alger examinera, le 12 novembre prochain l'affaire de quatre présumés terroristes et complices de Amar Saifi dit "Abderrezak El Para".

On imagine aisément la Cour criminelle d'Alger sous haute sécurité le 12 novembre prochain. C'est ce jour là que débutera le procès de quatre "complices" présumés d'Abderezzak Para, soupçonnés d'être impliqués dans le rapt d'étrangers dans le Sahara algérien, d'avoir participé  l'attaque contre la prison de Tazoult (Batna) et aidé à l'évasion de 1200 prisonniers.

Les quatre prévenus doivent répondre des chefs d'accusation d'adhésion à un groupe terroriste activant à l'intérieur du pays et à l'étranger, de rapt d'étrangers et de trafic d'armes dans le but de porter atteinte à la sécurité et aux biens de l'Etat, outre le vol et les massacres.

L'affaire a été instruite suite à la remise des suspects aux services de sécurité algériens par les autorités du Niger, du Tchad et du Mali. Les mis en cause appartiennent à différents groupes terroristes concentrés dans les maquis de Batna, Djelfa et Tébessa. Ils ont reconnu durant l'instruction judiciaire leur participation à l'enlèvement de touristes allemands, sur ordres de "l'Emir" de la 5ème région (Sahara), Abderrezak El Para.

Les quatre prévenus ont déclaré avoir conduit les otages aux frontières algéro-maliennes où ils ont assisté aux tractations entre El Para et les autorités allemandes sur le territoire malien, lesquelles ont abouti à la libération des touristes moyennant cinq millions d'euros. Selon leurs aveux, les terroristes se sont par la suite rendus au Tchad pour y acquérir des armes mais ont été interceptés par les forces militaires tchadiennes. Certains ont pu prendre la fuite avant.

Les accusés N. Attia et K. Abdelamdjid ont participé à plusieurs embuscades contre les éléments de l'armée nationale populaire (ANP) et des massacres de citoyens à Djelfa, Batna, Tébessa et d'autres régions selon une source judiciaire. Les deux accusés ont reconnu qu'ils faisaient partie du groupe terroriste qui a mené une attaque contre la prison de Tazoult à Batna, suite à laquelle 1200 détenus se sont évadés et des armes ont été volées, avec la complicité de deux gardiens de la prison.

Les investigations ont en outre révélé que l'accusé K. Abdelmadjid appartenait au groupe d'"El Para", qui avait mené une attaque contre le siège de la sûreté nationale de Biskra et tué 40 de ses éléments, outre sa participation à l'assassinat d'éléments de la patrouille de police d'Ain Mlila.

The post Les “complices” d’Abderrezak El Para jugés le 12 novembre appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

juges

AFP

Egypte: 17 hommes jugés

Egypte: 17 hommes jugés

AFP

Rwanda: trois juges vont enquêter sur BNP Paribas, accusée de "complicité de génocide"

Rwanda: trois juges vont enquêter sur BNP Paribas, accusée de "complicité de génocide"

AFP

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo