mis à jour le

Algérie-Burkina Faso : Les Verts promettent une autre “paire de manche au retour”

Les joueurs de la sélection nationale ont été unanimes à dénoncer l'arbitre du match Burkina Faso - Algérie, remporté par les burkinabés sur le score de trois buts à deux, qui a sifflé un penalty, à la fin de la partie, pour une main de Belkalem, qui n'a été vue que par lui, alors que le joueur tenait ses deux mains derrière son dos. Les Verts promettent de prendre leur revanche sur le terrain.

Ce qui a permis aux Etalons d'inscrire leur troisième but. «Nous avons perdu sur des erreurs flagrantes de l'arbitrage», a déclaré l'attaquant Soudani, dont les propos ont été repris par l'APS. Le défenseur Mesbah estime, quant à lui, que «l'arbitrage était catastrophique». Néanmoins, les Verts ne se montrent pas abattus puisqu'ils sont apparemment plus motivés en prévision du match retour prévu le 19 novembre prochain au stade de Blida. Ce qui leur donne encore plus de confiance, ce sont les deux buts inscrits à Ouagadougou.

Déception et fierté chez les Verts

«J'estime qu'on a bien joué, tout en réussissant de marquer deux buts qui auront leur pesant d'or dans la qualification», a estimé Mesbah, avant d'affirmer : «les deux buts marqués vont nous mettre davantage en confiance en vue du match retour». «On a livré un grand match surtout qu'on a inscrit deux buts. Le peuple algérien attend de nous une qualification historique. Nous avons des solutions pour remplacer les joueurs qui seront absents», a déclaré quant à lui Soudani. Le milieu de terrain, Saphir Taider a indiqué, pour sa part, qu' «après cette rencontre, les joueurs croient de plus en plus à la qualification». «On a démontré qu'on a une bonne équipe capable de faire face à toutes les situations. La match retour sera une autre paire de manche», a-t-il ajouté. Kadir, qui a fait son entrée à la fin du match, a déclaré que «le score n'est pas alarmant» puisque l'équipe «a les capacités de surmonter cette courte défaite, survenue de surcroît dans des conditions difficiles».

Raouraoua évite de parler de l'arbitrage

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, a usé, hier soir, à Ouagadougou, de tout son tact pour pouvoir calmer certains joueurs et même l'entraîneur Halilhodzic, furieux envers l'arbitre zambien qui a accordé un penalty imaginaire au Burkina Faso à la fin de la partie, lésant ainsi les Verts.

Néanmoins, Raouraoua n'a pas voulu s'attarder, dans ses déclarations à la presse, sur l'arbitrage. Il a axé ses propos sur la nécessité de se surmonter afin de s'imposer lors du match retour des Verts. «On ne méritait pas de perdre, mais ce résultat nous permet de garder intacte nos chances dans la qualification, surtout que le match retour se jouera chez nous et devant notre public», a-t-il déclaré, avant d'ajouter : «On a tous les atouts pour décrocher le billet du Brésil. A nous alors de faire le nécessaire pour atteindre notre objectif. Le plus importance est de savoir gérer la manche retour».

Elyas Nour

The post Algérie-Burkina Faso : Les Verts promettent une autre “paire de manche au retour” appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Faso

AFP

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

AFP

CAN: Burkina Faso et Cameroun en demi-finales au bout de l'ennui

CAN: Burkina Faso et Cameroun en demi-finales au bout de l'ennui