mis à jour le

Tipasa : les bureaucrates découragent les investisseurs

C'est un fait réel qui vient de se produire au courant de la semaine écoulée chez un investisseur algérien dans le secteur de l'industrie agro-alimentaire. Son usine est implantée dans une commune de la daïra de Koléa. Le jour de la parution d'un article (dimanche, ndlr) d'information dans notre quotidien, une équipe d'inspecteurs s'est présentée au milieu de la matinée chez lui pour procéder à des contrôles, notamment la situation des employés de cette usine qui est pourvue des équipements électroniques de pointe. Or, l'installation des différents équipements importés de plusieurs pays était en voie d'achèvement. Si les responsables de la wilaya de Tipasa se sont réjouis de la création de cet outil économique, créateur d'emplois et de richesses, cela n'a pas été le cas de ces inspecteurs, lecteurs de notre quotidien peut-être, qui se sont précipités devant le portail de l'usine pour procéder déjà aux vérifications, sachant que les investisseurs algériens étaient conscients des perspectives de leur industrie, d'autant plus que la préservation de la santé du consommateur et de l'environnement fait partie de leurs soucis, d'une part, et d'autre part l'encouragement des agriculteurs à travers le partenariat avec ces opérateurs algériens sont des points déjà inscrits à l'ordre du jour. Les bureaucrates (casseurs, ndlr) avaient été induits en erreur par la photo insérée avec l'article, photo qui illustrait la présence de beaucoup de travailleurs. Les réflexes des bureaucrates qui gravitent autour des «méandres» des procédures pour décourager les Algériens à investir dans la wilaya de Tipasa continuent à sévir malheureusement. Pourtant, la wilaya de Tipasa pullule de pseudo opérateurs économiques (parasites, ndlr) qui activent dans le trouble sans être inquiétés.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Investisseurs

AFP

Lagos: les investisseurs immobiliers inquiets de la chute du brut

Lagos: les investisseurs immobiliers inquiets de la chute du brut

AFP

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

AFP

Ethiopie: les investisseurs étrangers cibles de la colère des Oromo

Ethiopie: les investisseurs étrangers cibles de la colère des Oromo