mis à jour le

Mondial-2014: la Côte d'Ivoire bien placée, le Burkina et l'Algérie peuvent espérer

La Côte d'Ivoire a pris une bonne option pour la qualification pour le Mondial-2014 en battant le Sénégal (3-1) lors des matches allers des barrages de la zone Afrique pour le Mondial-2014, alors que le Burkina Faso s'est offert un court mais précieux succès contre l'Algérie (3-2). 

A Abidjan, les Eléphants ont manqué de concentration en encaissant un but tardif alors qu'ils avaient fait le plus dur, lors de ce duel entre les deux entraîneurs anciens internationaux français Sabri Lamouchi (Côté d'Ivoire) et Alain Giresse (Sénégal). 

La Côte d'Ivoire n'a ainsi pas attendu longtemps avant d'ouvrir la marque, Didier Drogba transformant dès la 5e minute un penalty provoqué par Gervinho.

Le joueur de l'AS Roma, intenable, est aussi à l'origine des deux autres but: son centre a été dévié par le Sénégalais Lamine Sané (14e) alors que Salomon Kalou (50) a conclu une passe dans la profondeur de l'ancien Gunner et Lillois.

Le Sénégal s'est accroché pour ne pas prendre l'eau et sa ténacité a finalement été récompensée par Papiss Cissé en toute fin de temps additionnel (90+6), un but à l'extérieur qui ravive une lueur d'espoir chez les Lions de la Téranga.

La génération dorée ivoirienne, souvent placée mais jamais gagnante, paraît néanmoins en bonne position de disputer un troisième Mondial consécutif si elle maintient son niveau de jeu au retour.

D'autant que le match aura lieu à Casablanca, le terrain de Dakar étant suspendu en raison des incidents ayant émaillé l'an passé le dernier Sénégal-Côte d'Ivoire, qualificatif pour la CAN.

Serré entre Etalons et Fennecs

Le Burkina Faso, finaliste surprise de la dernière coupe d'Afrique des nations, a tenu tête à Ouagadougou à l'Algérie de Vahid Halilhodzic, en quête de sa quatrième participation à une Coupe du monde.

Les Etalons ont dominé la première mi-temps, manquant un penalty tiré par Aristide Bancé avant d'ouvrir le score dans les arrêts de jeu par le Rennais Jonathan Pitroipa (45+2). Mais en seconde période, les visiteurs ont poussé et Sofiane Feghouli a égalisé pour les Fennecs (50).

Contre le cours du jeu, Djakaridja Koné (65) a redonné l'avantage au Burkina mais Medjani de la tête a répliqué peu après (69), l'Algérie paraissant alors s'acheminer au moins vers un bon nul à l'extérieur.

C'était sans compter sans l'arbitre qui a accordé aux locaux, un nouveau penalty, généreux, et réussi cette fois par Bancé (86).

Si les Burkinabè de Charles Kaboré vont sans doute beaucoup souffrir au retour, ils peuvent toutefois encore croire en leurs chances de participer au premier Mondial de leur histoire.

Dimanche, l'Ethiopie, qui a barré la route à l'Afrique du Sud au tour précédent, affrontera le Nigeria vainqueur de la dernière CAN dans un duel a priori déséquilibré en faveur des Super-Eagles.

Suivra ensuite un Tunisie-Cameroun inattendu car les Tunisiens, éliminés au 2e tour, ont été finalement repêchés aux dépens du Cap-Vert sanctionné pour avoir aligné un joueur suspendu.

Mardi, enfin, le Ghana partira favori à domicile contre l'Egypte.

Les barrages retour se dérouleront du 15 au 19 novembre.

AFP

Ses derniers articles: Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale  Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant  Gambie: l'UA condamne le revirement du président Jammeh 

Burkina

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

AFP

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires