mis à jour le

Centrafrique : les forces de sécurité prises

Les policiers et les gendarmes centrafricains déployés à Garga dans le nord-ouest, où sévit des affrontements depuis quelques jours, ont été visés ce jeudi 10 octobre par des tirs d'ex-rebelles Séléka, selon un haut gradé. « Il y a eu un incident. L'un des éléments (des anciens rebelles Séléka) a tiré sur nos positions. Il a blessé des personnes et on s'est retirés », a déclaré à la radio d'Etat le colonel Christian Djouma Narkoyo, ancien rebelle aujourd'hui à la tête de la police-gendarmerie positionné sur place. « Ce sont les ex-combattants de la Séléka (...) qui ont commis ces forfaits-là. C'est déplorable. C'est décourageant de voir de pareilles choses et c'est inadmissible », a-t-il affirmé, ajoutant avoir « compté une vingtaine de cadavres ».

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Centrafrique

AFP

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

AFP

La Centrafrique risque un nouveau conflit, selon Guterres

La Centrafrique risque un nouveau conflit, selon Guterres

AFP

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

sécurité

AFP

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

AFP

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort