mis à jour le

Education : la grève se durcit

La grève initiée par le Conseil national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique (Cnapest) se poursuit dans les wilayas de l'est du pays et commence à susciter l'inquiétude des parents d'élèves, a constaté hier l'APS, au 4e jour de ce mouvement. Dans la wilaya de Constantine, le Cnapest avance un taux de suivi de 80%, au moment où les services de la direction de l'éducation (DE) sont restés injoignables jusqu'en milieu d'après-midi. A Jijel, où le mouvement semble s'être quelque peu durci, le taux de suivi est évalué à «21,51%» par la direction de l'éducation, et à «plus de 60%» par les représentants du Cnapest. Selon les représentants de ce syndicat, «de nombreux enseignants ont rallié le mouvement, vu que le sit-in observé par la coordination du Cnapest devant le siège du ministère de tutelle, à Alger, n'a pas eu de résultat». A Annaba, le Cnapest et la direction de l'éducation évoquent des taux de suivi respectifs de 85 et de 30%, dans le secondaire, et s'accordent sur l'estimation du taux dans le moyen à 30%. A El Tarf, le syndicat avance un taux de suivi de 70%, hormis dans les communes d'El Kala, Bouteldja et d'El Tarf où il est de 35%. Dans la wilaya de Sétif, enfin, seule la direction de l'éducation s'est exprimée pour faire état d'un taux de suivi de «22,46% pour les trois paliers de l'enseignement». Dans l'ouest du pays, que ce soit à Oran, à Mostaganem, Relizane, Tlemcen, Tissemsilt, Sidi  Bel-Abbès, Tiaret, Mascara, ou dans d'autres wilayas, des milliers de lycéens ont été contraints de rentrer chez eux, après s'être présentés à leurs établissements respectifs dans l'espoir d'une reprise des cours. Le Cnapest avait appelé à une grève nationale pour exiger le règlement de certaines questions socioprofessionnelles relatives notamment à l'amendement des statuts particuliers des travailleurs de l'éducation, à la réhabilitation des anciens enseignants exclus des promotions faute de diplômes et d'autres liés à la médecine du travail et à la prime de zone. Une délégation du CNAPEST sera reçue demain au ministère de l'Education Une délégation du bureau national du CNAPEST sera reçue demain à Alger au ministère de l'Education nationale, a-t-on appris hier auprès du ministère. A l'appel du CNAPEST, des professeurs de l'enseignement secondaire et technique ont observé mercredi un sit-in devant l'annexe du ministère de l'Education nationale (Alger) pour réclamer l'amélioration de leur situation socioprofessionnelle. Le sit-in intervenait en l'absence d'un dialogue sérieux avec le ministère de l'Education nationale, avait indiqué à l'APS, le coordinateur national du CNAPEST, Nouar Larbi, précisant que la tutelle «n'a toujours pas arrêté de calendrier pour l'application de la plateforme de revendications qui lui a été soumise».

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

éducation

Ethnocentrisme

L'«éducation idéale» occidentale n'est pas la seule façon d'élever ses enfants

L'«éducation idéale» occidentale n'est pas la seule façon d'élever ses enfants

Sciences

Pourquoi l'Afrique a besoin des mathématiques pour accélérer son développement

Pourquoi l'Afrique a besoin des mathématiques pour accélérer son développement

Education

Les Nigérians économisent des milliers de dollars pour s'offrir un diplôme à l'étranger

Les Nigérians économisent des milliers de dollars pour s'offrir un diplôme à l'étranger

grève

AFP

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

AFP

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève

AFP

Côte d'Ivoire: poursuite de la grève des fonctionnaires

Côte d'Ivoire: poursuite de la grève des fonctionnaires