mis à jour le

Education : la grève se durcit

La grève initiée par le Conseil national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique (Cnapest) se poursuit dans les wilayas de l'est du pays et commence à susciter l'inquiétude des parents d'élèves, a constaté hier l'APS, au 4e jour de ce mouvement. Dans la wilaya de Constantine, le Cnapest avance un taux de suivi de 80%, au moment où les services de la direction de l'éducation (DE) sont restés injoignables jusqu'en milieu d'après-midi. A Jijel, où le mouvement semble s'être quelque peu durci, le taux de suivi est évalué à «21,51%» par la direction de l'éducation, et à «plus de 60%» par les représentants du Cnapest. Selon les représentants de ce syndicat, «de nombreux enseignants ont rallié le mouvement, vu que le sit-in observé par la coordination du Cnapest devant le siège du ministère de tutelle, à Alger, n'a pas eu de résultat». A Annaba, le Cnapest et la direction de l'éducation évoquent des taux de suivi respectifs de 85 et de 30%, dans le secondaire, et s'accordent sur l'estimation du taux dans le moyen à 30%. A El Tarf, le syndicat avance un taux de suivi de 70%, hormis dans les communes d'El Kala, Bouteldja et d'El Tarf où il est de 35%. Dans la wilaya de Sétif, enfin, seule la direction de l'éducation s'est exprimée pour faire état d'un taux de suivi de «22,46% pour les trois paliers de l'enseignement». Dans l'ouest du pays, que ce soit à Oran, à Mostaganem, Relizane, Tlemcen, Tissemsilt, Sidi  Bel-Abbès, Tiaret, Mascara, ou dans d'autres wilayas, des milliers de lycéens ont été contraints de rentrer chez eux, après s'être présentés à leurs établissements respectifs dans l'espoir d'une reprise des cours. Le Cnapest avait appelé à une grève nationale pour exiger le règlement de certaines questions socioprofessionnelles relatives notamment à l'amendement des statuts particuliers des travailleurs de l'éducation, à la réhabilitation des anciens enseignants exclus des promotions faute de diplômes et d'autres liés à la médecine du travail et à la prime de zone. Une délégation du CNAPEST sera reçue demain au ministère de l'Education Une délégation du bureau national du CNAPEST sera reçue demain à Alger au ministère de l'Education nationale, a-t-on appris hier auprès du ministère. A l'appel du CNAPEST, des professeurs de l'enseignement secondaire et technique ont observé mercredi un sit-in devant l'annexe du ministère de l'Education nationale (Alger) pour réclamer l'amélioration de leur situation socioprofessionnelle. Le sit-in intervenait en l'absence d'un dialogue sérieux avec le ministère de l'Education nationale, avait indiqué à l'APS, le coordinateur national du CNAPEST, Nouar Larbi, précisant que la tutelle «n'a toujours pas arrêté de calendrier pour l'application de la plateforme de revendications qui lui a été soumise».

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

éducation

Travail

Comment la démographie oblige à repenser l'insertion professionnelle des jeunes en Afrique

Comment la démographie oblige à repenser l'insertion professionnelle des jeunes en Afrique

République démocratique du Congo

Les élèves congolais doivent apprendre la démocratie à l'école

Les élèves congolais doivent apprendre la démocratie à l'école

Ethnocentrisme

L'«éducation idéale» occidentale n'est pas la seule façon d'élever ses enfants

L'«éducation idéale» occidentale n'est pas la seule façon d'élever ses enfants

grève

AFP

Tunisie: grève générale et manifestation dans le nord-ouest

Tunisie: grève générale et manifestation dans le nord-ouest

AFP

Mali: levée du mouvement de grève dans le secteur de la Santé

Mali: levée du mouvement de grève dans le secteur de la Santé

AFP

RDC: appel à la grève générale

RDC: appel à la grève générale