mis à jour le

RDC: déception que le médecin des femmes violées n'ait pas eu le Nobel

L'hôpital du gynécologue Denis Mukwege, réputé pour son aide aux femmes violées dans l'Est de la République démocratique du Congo, a fait part de sa "déception" après que le médecin n'eut pas reçu vendredi le prix Nobel de la paix.

"C'est vraiment la déception", a déclaré à l'AFP Ephrem Bisimwa, chargé de communication de l'hôpital de Panzi, près de Bukavu, capitale de la province riche et instable du Sud-Kivu.

"On pensait vraiment que cette année, on était bien partis", a-t-il ajouté, en allusion aux précédentes nominations du Dr Mukwege pour le Nobel de la paix qui a été attribué cette année à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques.

"Au départ, on avait eu l'idée de mettre tout le monde dans une grande salle, pour que tout le monde suive la nouvelle. Mais heureusement que nous ne l'avons pas fait: beaucoup de femmes traumatisées n'auraient pas supporté la nouvelle", a explique M. Bisimwa.

Il a indiqué que des femmes arrivaient en demandant qui a gagné.

"On leur dit calmement que ça n'a pas marché, mais que nous avons déjà gagné beaucoup de prix, qu'on va continuer à travailler", indique-t-il.

Une habitante de Bukavu ne cache pas sa déception, sa résignation et sa colère. "Le monde est ainsi fait, malheureusement. C'est une grande déception puisque ce que fait le docteur passe inaperçu aux yeux du monde: les autres prix qu'il a eus n'ont pas la même valeur!", lâche-t-elle.

"C'est comme si c'était des mouches qu'il était en train de sauver. Des vies humaines sont en train de périr ici, et on fait semblant de nous aider... Pour la Syrie, c'est tout le monde qui s'est mobilisé! Et regardez comment la France s'est mobilisée au Mali", peste-elle.

L'hôpital de Panzi du Dr Mukwege, 58 ans, prend en charge gratuitement chaque année plus de 3.500 victimes de violences sexuelles et leur permet de bénéficier d'une chirurgie reconstructive.

Il a notamment déjà reçu le prix de l'ONU pour les droits humains. Le 26 septembre, il a reçu le prix suédois Right Livelihood pour "l'action courageuse qu'il mène pour guérir les femmes survivantes de violences sexuelles dans les conflits armés et dénoncer les causes sous-jacentes de ces atrocités".

AFP

Ses derniers articles: Hausse du nombre de rhinocéros tués en Afrique du Sud en 2021  Tanzanie: l'opposition appelle  Dans le sud du Bénin, l'une des dernières forêts marécageuses en danger 

déception

AFP

Coronavirus: 32.000 Marocains bloqués

Coronavirus: 32.000 Marocains bloqués

AFP

Nigeria: déception et colère après le report surprise des élections

Nigeria: déception et colère après le report surprise des élections

AFP

Nigeria: déception et colère après le report surprise des élections

Nigeria: déception et colère après le report surprise des élections

médecin

AFP

Tunisie: un billet de banque pour saluer la première femme médecin du Maghreb

Tunisie: un billet de banque pour saluer la première femme médecin du Maghreb

AFP

Meurtre d'un médecin camerounais anti-Ebola en RDC: onze arrestations

Meurtre d'un médecin camerounais anti-Ebola en RDC: onze arrestations

AFP

Mali: un médecin militaire français tué dans une opération contre des groupes "terroristes"

Mali: un médecin militaire français tué dans une opération contre des groupes "terroristes"

femmes

AFP

Toboggan et ateliers derrière les murs de la prison pour femmes de Bamako

Toboggan et ateliers derrière les murs de la prison pour femmes de Bamako

AFP

La Libye, "enfer" pour les femmes sur le chemin de l'Europe

La Libye, "enfer" pour les femmes sur le chemin de l'Europe

AFP

Le difficile combat de Mariam Oyiza pour les femmes du nord-est du Nigeria

Le difficile combat de Mariam Oyiza pour les femmes du nord-est du Nigeria