mis à jour le

Tizi Ouzou : deux chefs de daïra suspendus

Le wali de Tizi Ouzou a suspendu, hier, deux chefs de daïra. Il s'agit de celui de la daïra de Larbaâ Nath Irathen, cité dans une affaire de trafic de documents officiels avec trois de ses fonctionnaires. Une affaire qui a éclaté début septembre 2013 lorsque les services de police ont enclenché une enquête visant un réseau de trafiquants de cartes grises et de passeports, entre autres documents. D'après nos sources, le chef de la daïra voisine, Aïn El Hammam, a été lui aussi suspendu de ses fonctions. Celui-ci, rappelons-le, avait remplacé son collègue de Larbaâ Nath Irathen lorsque ce dernier était en congé. Les investigations concernant cette opération de démantèlement d'un réseau de trafiquants de documents est toujours en cours. Jusqu'en fin de journée d'hier, le secrétariat du wali et son chargé de communication n'ont ni infirmé ni confirmé cette information, alors que le chef de cabinet était injoignable durant l'après-midi. Par ailleurs, après 30 mois passés à la tête de la sûreté de la wilaya de Tizi Ouzou, le divisionnaire Moussa Belabes a été relevé de son poste, mardi, par le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), avons-nous appris de sources fiables. Le chef de la sûreté, qui avait pris ses fonctions en avril 2011 à Tizi Ouzou, a été remplacé par un intérimaire qui n'est autre que son adjoint. Pour l'instant, rien n'a filtré sur les motifs de cette décision.  

daïra

Vu d'Oran

Algérie: l'angoisse du policier face à l'émeutier

Algérie: l'angoisse du policier face à l'émeutier