mis à jour le

L’e-cigarette n’est pas considérée comme un médicament

Les vendeurs de cigarettes électroniques peuvent souffler. Le Parlement européen a refusé, mardi 8 octobre, qu'elles soient considérées comme un médicament et vendues exclusivement en pharmacie. L'e-cigarette pourra donc continuer à être écoulée dans les boutiques spécialisées ou chez les buralistes. Cependant, la vente de ce type de produit sera interdite aux mineurs, ainsi que de publicité, prévoit la nouvelle législation européenne. Médecins et vapoteurs étaient opposés à ce projet européen. L'Office français de prévention du tabagisme et l'association indépendante d'usagers, Aiduce, avaient lancé un «cri d'alarme» contre la médicalisation des e-cigarettes. «Un statut pharmaceutique» risque de «réduire considérablement l'accès au produit et nuira à la régression du tabagisme», faisaient-ils valoir. Le texte, qui doit encore être soumis aux représentants des 28 Etats membres avant d'entrer en vigueur, prévoit également de porter à 65% les messages d'avertissement sur les paquets de cigarettes.