mis à jour le

Octobre 1988 : il y a 25 ans tombait le journaliste Sid-Ali Benmechiche

Sid-Ali Benmechiche était l'un des premiers journalistes à tomber sous les balles de la répression des événements d'octobre 1988 et de la crise politico-sécuritaire qui s'ensuivra à partir de 1992. Il était chef de service du reportage à Algérie Presse Service. Il a préféré couvrir lui-même une manifestation le 10 octobre, près du siège de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), que d'envoyer un journaliste débutant ou inexpérimenté. Il a été tué par des tirs en direction de la foule avec six autres personnes. C'est l'un de ses anciens collègues, Belkacemi Mohand Saïd, depuis à la retraite, qui tient à le rappeler sur son blog et qui dit relayer le v½u d'un membre de sa famille qu'il ne cite pas, pour que la corporation lui rende l'hommage qu'il mérite. « Depuis sa mort, son sacrifice est comme oublié et son nom ne figure même pas sur la plaque des journalistes tués érigée à la Place de la presse du 1er Mai», dit-il, alors qu'il était un bon exemple à suivre par les journalistes et les dirigeants de journalistes, précise-t-il.    

journaliste

AFP

Un journaliste somalien tué par une bombe dans sa voiture

Un journaliste somalien tué par une bombe dans sa voiture

AFP

Tanzanie: un journaliste porté disparu depuis deux semaines

Tanzanie: un journaliste porté disparu depuis deux semaines

AFP

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

martyrs

AFP

Le pape François honore les martyrs en Ouganda et l'oecuménisme

Le pape François honore les martyrs en Ouganda et l'oecuménisme

Djamila Ould Khettab

1er novembre : Hommage appuyé aux martyrs sur les réseaux sociaux

1er novembre : Hommage appuyé aux martyrs sur les réseaux sociaux

Le Républicain

Moussa Traoré un

Moussa Traoré un