mis à jour le

Environnement : des logements moins énergétivores

En lançant des projets immobiliers moins énergétivores que ceux réalisés présentement, l'Algérie réduira les émissions à effet de serre, et de ce fait pourrait vendre du crédit carbone. «Des négociations sont en cours pour atteindre le montant de 15 à 20 euros la tonne de CO2. Ce qui pourrait représenter une autre source de revenus pour le pays», estime le docteur Axel Michaelowa, membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Il est enseignant à l'université de Zurich. Intervenant lors d'une conférence-débat organisée par la fondation Friederich Nauman, hier à Alger, le docteur Michaelowa estime que «l'Algérie pourrait renforcer son rôle de pionnier africain dans les négociations sur le changement climatique». «Les crédits carbone peuvent être exportés comme les hydrocarbures», explique, à El Watan, l'invité de la Fondation. La synthèse d'un rapport, présenté lors de la conférence, indique que «l'Algérie est particulièrement vulnérable aux impacts du changement climatique». Il existe en revanche «des mécanismes qui ciblent l'atténuation des gaz à effet de serre dans de grands segments économiques, comme les transports, l'agriculture, la production d'électricité et l'urbanisme. Ces mécanismes ont été proposés par la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique». Par ailleurs, le rapport souligne que l'inventaire des émissions des gaz à effet de serre en Algérie demeure assez méconnu et incomplet.  Une étude réalisée dans le cadre du programme Eco Bat montre que «le secteur du bâtiment a été identifié comme le secteur le plus propice. Il consomme plus de 42% d'énergie finale et émet près de 20 Mt de CO2 par an. Une réduction d'environ 40% de la consommation énergétique est possible par l'isolation thermique». Un projet pilote en cours au Mexique a été présenté en matière de construction de logement écologique. Dans ce sillage, le docteur Michaelowa souhaite que «les banques algériennes lancent des crédits ''verts'', pour permettre aux citoyens et aux entrepreneurs de construire des logements plus respectueux de l'environnement et surtout économisant de l'énergie».  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

environnement

Environnement

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

Environnement

En Afrique, la pollution de l'air tue mais personne ne veut le voir

En Afrique, la pollution de l'air tue mais personne ne veut le voir

Nature

Où passer des vacances «vertes» en Afrique?

Où passer des vacances «vertes» en Afrique?

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires