mis à jour le

RDC: le gouvernement veut uniformiser les prix des produits de consommation de base

Le ministre de l'Economie nationale et Commerce, Jean-Paul Nemoyato Bagebole, va mettre en place, dimanche 20 octobre prochain, une nouvelle structure des prix des produits de consommation de base, notamment des chinchards, des poulets et du riz. Le but est d'avoir les mêmes prix dans tous les points de vente de ces produits. L'opération va [...]

Radio Okapi

Ses derniers articles: Plus de 7000 Burundais se sont réfugiés en RDC depuis le début de la crise  La RDC envisage de dépénaliser l'avortement pour lutter contre les bébés abandonnés  RDC: Comment mieux prendre en charge les victimes des viols 

gouvernement

AFP

Moctar Ouane, un diplomate de carrière pour conduire le gouvernement de transition au Mali

Moctar Ouane, un diplomate de carrière pour conduire le gouvernement de transition au Mali

AFP

Mali: l'ex-ministre des Affaires étrangères Moctar Ouane chargé de former le gouvernement de transition

Mali: l'ex-ministre des Affaires étrangères Moctar Ouane chargé de former le gouvernement de transition

AFP

Togo: démission du Premier ministre et du gouvernement

Togo: démission du Premier ministre et du gouvernement

prix

AFP

Nigeria: suspension d'une hausse des prix de l'électricité

Nigeria: suspension d'une hausse des prix de l'électricité

AFP

Le prix Nobel Denis Mukwege au c

Le prix Nobel Denis Mukwege au c

AFP

Kenya: les élèves et le système éducatif paient le prix fort face au Covid

Kenya: les élèves et le système éducatif paient le prix fort face au Covid

consommation

AFP

En Afrique du Sud, la justice décriminalise la consommation du cannabis

En Afrique du Sud, la justice décriminalise la consommation du cannabis

AFP

Afrique du Sud: la justice décriminalise la consommation du cannabis

Afrique du Sud: la justice décriminalise la consommation du cannabis

Mode de vie

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile