mis à jour le

Le fils d’une ex-député se suicide avec l’arme

Le fils d'une ancienne député du RND (Rassemblement national démocratique), le parti que présidait Ahmed Ouyahia avant qu'il ne démissionne de son poste, s'est suicidé, avant-hier, dans son appartement sis à Said Hamdine, à Alger.  Le jeune de 24 ans, avait utilisé l'arme à feu de sa mère pour commettre son suicide, indique le quotidien arabophone El Khabar dans son édition d'aujourd'hui.

Le jeune homme s'est tiré, apparemment, une balle au niveau de la tête. Entendant la détonation, la mère a couru au salon, où se trouvait son fils, et l'a découvert par terre, gisant au milieu d'une mare de sang, l'arme à côté de lui. Bien évidemment, les services de sécurité ont aussitôt ouvert une enquête pour connaître les circonstances de ce suicide. Le corps du jeune va également être autopsié.

Désormais, des questions se posent concernant la propriétaire de l'arme à feu qui a servi dans le suicide du jeune homme. Il semblerait que l'ancienne député soit toujours en possession de ce pistolet, or cette dernière décline toute cette responsabilité. Pourquoi la député disposait-elle d'une arme ? Il est nécessaire de rappeler que durant les années de terrorisme, notamment les députés du mandat 1997 - 2002, ont été armés, pour ceux qui le désiraient bien évidemment, par les services de sécurité. Il suffisait, à l'époque, d'en faire la demande. Mais, depuis, les choses ont bien changé. Aujourd'hui, hormis pour les députés de wilayas à haut risque sécuritaire, comme certaines régions du Sud du pays, généralement, il n'y a pas de raisons pour qu'un député porte une arme à feu. Néanmoins, les services de sécurité remettent apparemment toujours des pistolets pour certains responsables. La chose est encore plus incompréhensible quand il s'agit d'un responsable n'assumant plus ses fonctions. Plusieurs dépassements ont été enregistrés par le passé. Des députés ont brandi leur armes à feu face à des citoyens alors que la situation ne l'exigeait nullement. Selon des informations, la DGSN a «conseillé» le Parlement de demander aux députés armés de remettre, tous, leurs armes. Mais comme le prouve ce terrible suicide, ce ne fut pas le cas apparemment.

Elyas Nour

The post Le fils d'une ex-député se suicide avec l’arme à feu de sa mère appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

suicide

AFP

Tunis: six blessés dans une double attaque suicide contre l'ambassade américaine

Tunis: six blessés dans une double attaque suicide contre l'ambassade américaine

AFP

Mali: trois civils tués dans une attaque suicide contre un sous-traitant de l'ONU

Mali: trois civils tués dans une attaque suicide contre un sous-traitant de l'ONU

AFP

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

feu

AFP

Génocide au Rwanda: feu vert

Génocide au Rwanda: feu vert

AFP

Algérie/France: un documentaire autour du "Hirak" met le feu aux poudres

Algérie/France: un documentaire autour du "Hirak" met le feu aux poudres

AFP

Toou, un village meurt sous le feu croisé des ennemis maliens

Toou, un village meurt sous le feu croisé des ennemis maliens

mère

AFP

Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles

Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles

AFP

Mali: "ma mère est sacrifiée car on ne veut pas discuter", accuse le fils de l'otage Sophie Pétronin

Mali: "ma mère est sacrifiée car on ne veut pas discuter", accuse le fils de l'otage Sophie Pétronin

AFP

Nigeria: la mère de l'attaquant des Girondins de Bordeaux Samuel Kalu libérée par ses ravisseurs

Nigeria: la mère de l'attaquant des Girondins de Bordeaux Samuel Kalu libérée par ses ravisseurs