mis à jour le

Vif succès du Salon du Cheval d’El Jadida

La 6ème édition du salon du cheval d’El Jadida, organisée du 2 au 6 octobre, a pris fin dimanche avec un bilan positif qui, selon les organisateurs, s’est hissé au niveau des aspirations des différents acteurs de la filière équine nationale, des participants et du public.

Organisé par l’Association du Salon du cheval sous le thème “Le cheval, vecteur du rayonnement du Maroc”, ce salon a eu le mérite de mettre en avant le patrimoine équin séculaire du Royaume et de consacrer le rayonnement des arts équestres traditionnels et des métiers du cheval marocains à l’échelle mondiale, à la faveur d’une présence médiatique nationale et internationale sans précédent.

Véritable plateforme d’échange des expériences et expertises entre les différents acteurs du secteur, marocains et étrangers, le Salon du cheval a enregistré quelque 250.000 visiteurs et accueillis 100 exposants, avec la participation d’une vingtaine de pays arabes et européens à grande tradition équine comme l’Arabie Saoudite, la Tunisie, l’Algérie, la Belgique, l’Allemagne, la Hongrie, la France et la Turquie, invitée d’honneur.

Le Salon, un des plus prestigieux rendez-vous équestres au monde, a réussi à tous les niveaux à livrer un honneur tout particulier à la filière équine en asseyant une interaction harmonieuse entre ses dimensions historique, sportive, agricole, artisanale, culturelle et scientifique.

Lors de cette manifestation, il a été donné à apprécier la richesse et la diversité des produits exposés dans les différents espaces du Salon tels que les villages international, des éleveurs, des régions et d’art et culture qui ont mis en honneur les multiples segments de l’artisanat marocain : broderie, damasquinerie, sellerie et argenterie, entre autres.

Les exhibitions de Tbourida, auxquelles ont pris part 16 Sorbas, ont encore une fois volé la vedette en se taillant la part du lion du nombre des visiteurs, ce qui encore une fois démontré l’attachement des Marocains, les Jdidis en première ligne, qui affluaient tous les après-midi à l’espace arts équestres, à leur identité culturelle et civilisationnelle.

Côté scientifique, plusieurs conférences ont été organisées et animées par une pléiade de chercheurs et de spécialistes chevronnés en la matière et axées autour de thématiques se rapportant notamment aux “Injections articulaires chez le cheval de sport”, “l’arthrite septique: diagnostic et traitement” et “les paramètres d’évaluation du temps de récupération après l’effort chez le cheval”, aux côtés de séminaires culturelles, qui ont mis en avant le rôle prépondérant du cheval dans le rayonnement civilisationnel, le renforcement de l’armée marocaine à travers les siècles et les relations internationales durant toute l’histoire séculaire du Maroc.

Cette édition a été également marquée par l’organisation de la finale du Morocco Royal Tour, un concours international de saut d’obstacles (3 étoiles W) inscrit au calendrier de la Fédération équestre internationale disputé avec la participation de plus de 60 cavaliers, mais également le Show modèle et allures du pur-sang arabe, promu cette année de la catégorie B à la catégorie A.

Le programme de cette manifestation, qui consacre un intérêt tout particulier à l’égard de la préservation du patrimoine équestre marocain et donc à son transfert aux générations montantes, comprenait aussi une palette d’animations artistiques et d’activités joignant l’éducatif au ludique, à l’image du concours de poneys costumés, des ateliers d’hippologie, de dessin et de sculpture.

Organisée pour la deuxième fois après la 5ème édition, la vente aux enchères des chevaux, qui a également suscité un engouement remarquable, a ostensiblement rehaussé la programmation.

Depuis sa première édition, le Salon du cheval a été porté par la ville d’El Jadida, portail de Doukkala-Abda et deuxième pôle industriel du Royaume, et a tissé des liens étroits avec les acteurs de la région pour réaliser un événement unique au Maroc. Le résultat est tel qu’aujourd’hui, cette cité balnéaire accueille une manifestation de premier plan aux niveaux national et international, dont les organisateurs donnent rendez-vous l’année prochaine pour un 7ème Salon qui promet de consacrer la dynamique promue par cet évènement au niveau de Doukkala-Abda et la filière équine du Royaume en général.

LNT
Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

succès

AFP

Afrique du Sud: succès du roller-derby chez les sportives

Afrique du Sud: succès du roller-derby chez les sportives

AFP

Côte d'Ivoire: le pagne africain, petit nom, gros succès et grandes ambitions

Côte d'Ivoire: le pagne africain, petit nom, gros succès et grandes ambitions

AFP

L'enfance perdue de l'écrivain franco-rwandais Gaël Faye, succès surprise de la rentrée

L'enfance perdue de l'écrivain franco-rwandais Gaël Faye, succès surprise de la rentrée

cheval

AFP

Niger: sur les traces d'un cheval légendaire sur l'hippodrome poussiéreux de Niamey

Niger: sur les traces d'un cheval légendaire sur l'hippodrome poussiéreux de Niamey

LNT

6ème Salon du Cheval d’El Jadida

6ème Salon du Cheval d’El Jadida

AFP - Rob LEVER

Mettre les internautes "sur écoute", le nouveau cheval de bataille du FBI

Mettre les internautes "sur écoute", le nouveau cheval de bataille du FBI