mis à jour le

Madagascar: 35 arrestations

Les gendarmes ont procédé à de nouvelles arrestations sur l'île touristique de Nosy Be, dans le nord de Madagascar, portant lundi à 35 le nombre de suspects interpellés après le lynchage jeudi dernier de trois hommes que des habitants accusaient d'avoir tué un enfant.

Les forces de l'ordre, qui ont lancé une vague d'arrestations depuis le début du week-end, avaient fait état dimanche de 26 interpellations.

Les gendarmes, qui restent discrets sur le déroulement de l'enquête, ont pour mission d'arrêter ceux qui ont participé aux lynchages et aux émeutes qui les avaient précédés mercredi, et ceux qui ont des photos dans la mémoire de leur téléphone portable.

La situation était par ailleurs très calme sur l'île lundi après un week-end terni par les violences.

Trois hommes ont été lynchés et leurs corps brûlés jeudi par la population, la foule les tenant pour responsables du meurtre de Chaino, un petit Malgache de 8 ans porté disparu depuis près de six jours et retrouvé mutilé sur une plage.

La foule s'est fait justice après un simulacre de procès des deux premières victimes, le Français Sébastien Judalet et le Franco-Italien Roberto Gianfala, puis a lancé une chasse à l'homme pour attraper l'oncle de la victime, lynché à son tour quelques heures plus tard. 

Dans un enregistrement audio transmis à une journaliste de l'AFP par un témoin, on entend notamment le Français être accusé de pédophilie. Celui-ci proteste de son innocence avec l'énergie du désespoir.

La justice française a ouvert une enquête préliminaire pour meurtre après le lynchage de Sébastien Judalet, un chauffeur de bus de l'entreprise des transports parisiens RATP décrit comme sans histoire.

La troisième victime, l'oncle de l'enfant, a été exécutée et brûlée jeudi soir.

Un quatrième homme, un Français soupçonné par des habitants de l'île d'avoir été le complice des trois victimes des lynchages, a été évacué en avion par l'ambassade de France, a déclaré lundi la gendarmerie sans préciser quand il avait été évacué.  

Nosy Be est la principale destination touristique de Madagascar. Célèbre pour ses plages aux eaux cristallines, l'île est plus tristement réputée pour être un haut lieu du tourisme sexuel.

AFP

Ses derniers articles: Elections en Ethiopie: comptage des voix en cours, le Premier ministre se félicite  Le Congo et la Chine conviennent de restructurer la dette congolaise  Toboggan et ateliers derrière les murs de la prison pour femmes de Bamako 

arrestations

AFP

Tchad: 653 arrestations lors des manifestations de mardi

Tchad: 653 arrestations lors des manifestations de mardi

AFP

Cameroun: au moins 24 arrestations ou abus sur des personnes soupçonnées d'homosexualité

Cameroun: au moins 24 arrestations ou abus sur des personnes soupçonnées d'homosexualité

AFP

Ethiopie/médias: la commission des droits humains "préoccupée" par les arrestations au Tigré

Ethiopie/médias: la commission des droits humains "préoccupée" par les arrestations au Tigré