mis à jour le

Madagascar : les forces de l'ordre déployées

Les forces de l'ordre malgaches ont lancé une vague d'arrestations samedi sur l'île touristique de Nosy Be, deux jours après le lynchage de trois hommes, dont deux Français, soupçonnés par une foule en colère de l'assassinat d'un enfant et de pratiques pédophiles. Des patrouilles, à pied et en pick-up, quadrillaient Hell-Ville, la petite capitale de l'île (nord), où la situation était redevenue très calme, apprend-on sur AFP qui précise que leur objectif est d'arrêter tout ceux qui ont participé aux lynchages et aux émeutes de mercredi et jeudi, et ceux qui ont des photos des lynchages dans la mémoire de leur téléphone portable, a précisé un gendarme. Quatorze personnes avaient déjà été interpellées vendredi. Toujours selon l'AFP, touristes et habitants de l'île pouvaient cependant se déplacer librement, après la fin du couvre-feu imposé pendant la nuit par les autorités locales par mesure de précaution. Un "joro", cérémonie rituelle visant a conjurer le sort, qui était prévu samedi pour libérer Nosy Be du mal qui l'a rongée ces derniers jours, a été annulé.

Madagascar

AFP

L'épidémie de peste continue de progresser

L'épidémie de peste continue de progresser

AFP

Le cyclone Enawo fait au moins 3 morts

Le cyclone Enawo fait au moins 3 morts

Epidémie

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste