mis à jour le

Egypte : l'ONU inquiète après l'annonce des manifestations

Dans plusieurs quartiers du Caire, vendredi, des manifestations islamistes ont été émaillées par des affrontements entre partisans et opposants du président déchu. Les partisans de l'ancien Président islamiste Mohamed Morsi ont défié l'armée samedi 5 octobre en appelant, tout comme leurs opposants, à de nouvelles manifestations dimanche en Egypte, après des rassemblements marqués par les heurts les plus violents depuis un mois. Exprimant leur inquiétude, l'ONU, les Etats-Unis ou encore l'Allemagne, ont insisté sur l'importance du caractère pacifique des manifestations.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

AFP

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

l'ONU

AFP

Le président somalien appelle l'ONU

Le président somalien appelle l'ONU

AFP

Famine en Somalie: aide d'urgence de 22 millions de dollars de l'ONU

Famine en Somalie: aide d'urgence de 22 millions de dollars de l'ONU

AFP

Guterres veut renforcer la présence de l'ONU en RDC

Guterres veut renforcer la présence de l'ONU en RDC

manifestations

AFP

Guinée: au moins 5 morts lors de manifestations

Guinée: au moins 5 morts lors de manifestations

AFP

RDC: 3 ans de prison pour 15 personnes après les manifestations anti-Kabila

RDC: 3 ans de prison pour 15 personnes après les manifestations anti-Kabila

AFP

RDC: 40 morts lors de manifestations contre le président Kabila

RDC: 40 morts lors de manifestations contre le président Kabila