mis à jour le

On vous le dit

-Les malades de Sidi Ghilès manifestent leur colère Finalement, les promesses et les discours creux de l'ensemble des responsables (autorités locales et Seaal) sur le cas récurrent de la pénurie d'eau au niveau de l'hôpital de Sidi Ghilès, localité côtière située à l'ouest de Tipasa, ne sont en réalité que des paroles en l'air. Cette situation vient d'inciter les «pensionnaires» du service chirurgie de l'hôpital de Sidi Ghlès à manifester leur colère au niveau des bureaux de l'administration pour signifier leur ras-le-bol devant la pénurie d'eau dans l'établissement. Une bâche à eau d'une capacité de 250 m3 avait été construite, sans pour autant être alimentée régulièrement et suffisamment en eau potable.  La Seaal, entreprise dirigée par les experts français, n'a-t-elle pas diagnostiqué que la solution à ce problème inhérent à l'AEP de l'hôpital de Sidi Ghilès ne tient qu'à une simple volonté des décideurs locaux qui ne coûte pas beaucoup d'argent ? -5 personnes périssent asphyxiées dans un puits à El Abadia Toute la wilaya de Aïn Defla, et en particulier la localité de zaouïa Sidi Ahmed Benchergui, dans la commune d'El Abadia (ouest du chef-lieu de wilaya de Aïn Defla), est en deuil, suite au drame qui a frappé deux familles. Le drame, qui a eu lieu précisément au niveau de la fraction des Chekaknia, s'est soldé par la mort de 5 personnes ayant inhalé des gaz toxiques dans un puits destiné à l'irrigation, a-t-on appris de sources concordantes. Les victimes sont membres de deux familles différentes. Il s'agit des familles Bennaï et Benmeskine, qui ont perdu respectivement trois et deux membres âgés de 16 (Islam et Mohamed Bennaï),23, 36 et 38 ans), a indiqué la même source. En voulant porter secours à leurs voisins et proches en difficulté dans le puits d'une profondeur de 20 m, quatre autres personnes dont deux  membres des familles sus-citées et une  autre de la famille Chekiken ont été asphyxiées à leur tour. Fort heureusement, les quatre personnes (29, 28, 45 et 65 ans) ont échappé de justesse à la mort, suite à l'intervention des sapeurs-pompiers. Selon une source de la Protection civile, leur vie est hors de danger après avoir reçu des soins intensifs au niveau de l'hôpital Sidi Bouabida d'El Attaf. A signaler que la Gendarmerie nationale territorialement compétente a aussitôt ouvert une enquête pour établir les circonstances exactes de cette tragédie. -Une statue de Zidane sur la corniche de Doha L'immense statue immortalisant le coup de tête de Zineddine Zidane contre l'Italien Marco Materazzi en finale du Mondial 2006, achetée par le Qatar, s'érige désormais sur la corniche de Doha. Vendredi, des ouvriers mettaient la dernière touche à l'installation de l'½uvre du plasticien français Adel Abdessamad, qui a fait polémique sur la Piazza Beaubourg, à Paris, puis passé l'été à Pietrasanta (Italie), à l'occasion d'une exposition sur les rapports artistiques entre les deux pays. Cette ½uvre d'art de 5 m de haut et de plusieurs tonnes a été achetée par l'autorité des musées du Qatar, dans le cadre des préparatifs avant la Coupe du monde de football 2022. Le 9 juillet 2006 à Berlin, lors du dernier match de sa carrière professionnelle, Zidane avait donné un coup de tête dans le plexus de Materazzi, et avait écopé d'un carton rouge quelques minutes avant que l'Italie ne remporte le tournoi aux tirs au but.