mis à jour le

Mauritanie : Une bonne partie de l'opposition boycotte les élections législatives et locales

Nouakchott : Le climat politique est de plus en plus corsé en Mauritanie, 10 partis de la Coordination de l'opposition démocratique (COD) de Mauritanie ont annoncé leur décision de boycotter les élections législatives et locales, qui se tiendront le 23 novembre prochain.

Un communiqué de la Coordination, publié à l'issue de la réunion jeudi du conseil de ses présidents, a indiqué que "dix partis ont décidé de boycotter les élections, tandis que le parti Tewassoul a décidé d'y participer"...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

Mauritanie

AFP

Mort de Déby: la Mauritanie salue ses efforts pour la sécurité au Sahel

Mort de Déby: la Mauritanie salue ses efforts pour la sécurité au Sahel

AFP

La Mauritanie reçoit de Chine ses premières doses de vaccin anti-Covid

La Mauritanie reçoit de Chine ses premières doses de vaccin anti-Covid

AFP

Sahara occidental: scènes de vie sur la route de la Mauritanie

Sahara occidental: scènes de vie sur la route de la Mauritanie

élections

AFP

Somalie: les Shebab menacent les participants aux élections

Somalie: les Shebab menacent les participants aux élections

AFP

Ethiopie: le Premier ministre salue des élections "historiques" après sa victoire

Ethiopie: le Premier ministre salue des élections "historiques" après sa victoire

AFP

Elections en Ethiopie: comptage des voix en cours, le Premier ministre se félicite

Elections en Ethiopie: comptage des voix en cours, le Premier ministre se félicite

législatives

AFP

Législatives en Algérie: le Premier ministre présente la démission du gouvernement

Législatives en Algérie: le Premier ministre présente la démission du gouvernement

AFP

Algérie: le FLN au pouvoir proclamé vainqueur des législatives

Algérie: le FLN au pouvoir proclamé vainqueur des législatives

AFP

Loin des promesses, pas d'"Algérie nouvelle"

Loin des promesses, pas d'"Algérie nouvelle"