mis à jour le

Mirage ou réalité ?

Tout a commencé il y a cinq ans, quand l'information au sujet d'une aide de l'Etat à la construction où à l'achat de logement avait circulé dans toute la wilaya de Tizi Ouzou. Il s'agissait en fait du programme du Fonds national de la péréquation des ½uvres sociales (FNPOS), un dispositif qui existait déjà depuis longtemps mais dont peu de gens en bénéficiaient par manque de médiatisation à son sujet. En 2009, campagne électorale oblige, l'information a vite fait le tour des villes et villages de la wilaya de Tizi Ouzou ainsi que Boumerdès et Bouira. Des milliers de postulants ont fourni des dossiers administratifs, ce qui, il faut le dire, n'était pas chose aisée à recueillir. Selon les concernés, le dépôt des dossiers continue à ce jour, mais hélas sans grand espoir, dans la mesure où ceux de 2009 pour l'autoconstruction sont toujours en instance. A la demande de renseignements sur l'avancement de ce programme, les concernés reçoivent toujours la même réponse : les dossiers ont été traités par la commission de wilaya qui les a envoyés à Alger pour confirmation. «Cela fait quatre ans que cela dure. Les services concernés dont le siège se trouve à l'ancienne gare routière de Tizi Ouzou n'arrivent pas à expliquer et convaincre les citoyens de ce retard parce qu'eux-mêmes ne sont pas informés de la véritable raison de ce blocage», déplorent les concernés. Selon nos informations, ce blocage touche uniquement les wilayas de Tizi Ouzou, Boumerdès et Bouira. «Le ministre de l'Habitat vient d'annoncer que tous les problèmes liés au logement seront réglés dans peu de temps. Comment est-ce possible, quand le traitement d'un dossier dure quatre ans ?», s'interrogent, inquiets, les postulants qui espèrent toujours et attendent que les responsables concernés se penchent sur leur cas.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien