mis à jour le

Bande frontalière ouest: Près de 4 tonnes de résine de cannabis saisies

Décidément, rien ne semble arrêter les narcotrafiquants, en dépit de toutes les mesures sévères prises contre les trafiquants de la drogue. Vendredi à 19 h, les garde-frontières de Maghnia ont mis la main sur près de 4 tonnes de kif au lieu dit El djarf, sur le tracé frontalier. La drogue était dissimulée à bord deux véhicules de type Renault Espace, l'un immatriculé en France et l'autre en Espagne. Selon la cellule de communication du commandement de la gendarmerie nationale d'Alger, la première voiture, provenant du Maroc, s'est introduite sur le territoire national sur une distance de 2 00 mètres. Les gendarmes ont usé de tirs de sommation pour neutraliser le véhicule, mais le conducteur abandonnera son moyen de locomotion et rebroussera chemin. Au même moment, un deuxième véhicule fera son apparition, mais le convoyeur, qui avait entendu les tirs, préfèrera quitter son véhicule et prendre la poudre d'escampette en direction du territoire chérifien. Les gendarmes procèderont à la fouille des deux embarcations où ils découvriront 39 quintaux et 97 kilogrammes de résine de cannabis enveloppés dans des sacs. Cette saisie survient une semaine seulement après deux autres opérées par les mêmes éléments, l'une de 10 quintaux à el Aricha (sud de Tlemcen) et l'autre de 32 quintaux près de Maghnia. En tout 82 quintaux en une semaine sur cette bande frontalière ouest.    

cannabis

AFP

Au Maroc, les routes touristiques du cannabis

Au Maroc, les routes touristiques du cannabis

AFP

Remède ou drogue: le cannabis "thérapeutique" fait débat en Afrique du Sud

Remède ou drogue: le cannabis "thérapeutique" fait débat en Afrique du Sud

AFP

Afrique du Sud: manifestation pour la dépénalisation du cannabis au Cap

Afrique du Sud: manifestation pour la dépénalisation du cannabis au Cap