mis à jour le

Immigration : malgré le danger, les clandestins persistent

Venant du continent africain, de nombreux immigrants continuent de tenter leur chance pour entrer en Espagne, par la mer, sur des canots de fortune, ou par la terre, en dépit du danger toujours présent, comme l’a montré cette semaine la tragédie de Lampedusa.

Samedi, une de ces petites embarcations est encore arrivée sur la côte du sud de l’Espagne, dans la région de Grenade, après avoir parcouru plus de 170 kilomètres à travers la Méditerranée depuis le nord du Maroc.

“A cinq heures du matin, nous avons repéré à dix milles nautiques de la côte une embarcation qui a été interceptée à six heures et demie. 13 immigrants se trouvaient à bord, tous des hommes, dont un mineur”, a déclaré un porte-parole de la Garde civile à Grenade. “Tous sont des Maghrébins et en bonne santé”.

Comme tous les clandestins secourus en mer, ils devaient être hébergés dans l’un des centres d’accueil de la région, dont le nombre d’occupants a encore gonflé depuis les vagues successives des mois d’août et septembre.

Le 16 septembre, les secours en mer espagnols avaient secouru près de 200 immigrants mais un clandestin avait été retrouvé mort, son cadavre accroché à une petite embarcation à la dérive, et une dizaine d’autres avaient disparu.

Déjà, en avril, onze personnes, dont trois femmes et deux enfants, étaient mortes dans un naufrage face aux côtes espagnoles.

Cette semaine, 111 immigrants venant pour la plupart d’Erythrée sont morts et 200 autres ont disparu alors que le bateau sur lequel ils voyageaient a coulé près de l’île italienne de Lampedusa.

En Espagne, les arrivées de migrants par la mer et les tentatives d’assaut contre la frontière terrestre dans les deux enclaves de Ceuta et Melilla, au nord du Maroc, sont devenues moins nombreuses ces derniers jours.

Début août, les arrivées par voie maritime s’étaient multipliées, attribuées en partie par les autorités à la fin du Ramadan.

“Cette année, la région qui a connu le plus grand nombre de sauvetages est celle de Tarifa”, remarque Carmen Lorente, des services de secours en mer.

Située à la pointe sud de l’Espagne, cette ville se trouve à une vingtaine de kilomètres des côtes africaines et c’est dans cette direction que s’est déplacé le flux migratoire après s’être concentré durant les années 2000 vers l’Archipel des Canaries, à l’ouest du Maroc.

Les secouristes ont cependant remarqué ces dernières années un recul du nombre d’arrivants.

“Le nombre de personnes secourues à bord d’embarcations de fortune dans toute l’Espagne est inférieur de 18% cette année par rapport à 2012″, ajoute Carmen Lorente, avec 1.396 personnes secourues entre le 1er janvier et le 16 septembre, contre 1.709 durant la même période de l’année dernière, explique-t-elle.

La porte-parole remarque néanmoins que le nombre d’opérations de secours a augmenté car les embarcations sont devenues plus nombreuses cette année, mais plus petites. Il s’agit d’ailleurs souvent de simples canots pneumatiques.

D’autres tentent leur chance en lançant des assauts désespérés contre les deux seules frontières terrestres entre le continent africain et l’Europe, à Ceuta et Melilla.

En septembre, plusieurs centaines de clandestins venant d’Afrique subsaharienne avaient de nouveau lancé des assauts massifs contre la frontière de Melilla, un dispositif de près de 12 kilomètres de long constitué de trois grillages parallèles, le plus haut de six mètres, balisé par des postes de garde et un dispositif de surveillance ultra-sophistiqué.

La plus spectaculaire de ces tentatives avait eu lieu le 19 septembre: ce jour-là, des caméras de sécurité avaient filmé, de nuit, des grappes humaines s’agrippant successivement aux trois grillages, puis déferlant sur le sol espagnol.

Au 17 septembre, près de 3.000 personnes avaient tenté d’entrer en Espagne de cette manière, via les enclaves, selon le ministère de l’Intérieur.

 

LNT

 

Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

immigration

Crise migratoire

La mort d'une joueuse de foot de la Gambie en Méditerranée symbolise le drame de ce pays

La mort d'une joueuse de foot de la Gambie en Méditerranée symbolise le drame de ce pays

Black lives matter

Quand les Afro-Américains imaginent (plus ou moins) sérieusement leur «Blaxit»

Quand les Afro-Américains imaginent (plus ou moins) sérieusement leur «Blaxit»

Nord-Sud

L'injustice du visa pour les vacanciers africains

L'injustice du visa pour les vacanciers africains

clandestins

AFP

Clandestins en Europe, les Nigérians peinent

Clandestins en Europe, les Nigérians peinent

AFP

RDC: découverte de 19 corps de clandestins éthiopiens dans un container

RDC: découverte de 19 corps de clandestins éthiopiens dans un container

AFP

Israël relâche des centaines de clandestins africains désemparés

Israël relâche des centaines de clandestins africains désemparés