mis à jour le

Violence au Pakistan : la solution passe par la collaboration et non pas par le soufisme

Karachi - L'idée de contrer les actes de violence - tels que l'attentat-suicide de l'Eglise de Tous-les-Saints à Peshawar - à travers une croyance, une philosophie ou une idéologie est difficile à accepter. Pourtant, ces dernières années, de plus en plus de Pakistanais se réfugient dans le soufisme, considérant ce mouvement mystique comme la solution à l'extrémisme.

Le soufisme est souvent défini comme un courant mystique ou spirituel islamique, mais c'est là une définitio...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

violence

AFP

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

AFP

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

AFP

Le Burundi s'enfonce dans la violence et la dictature, avertit la FIDH

Le Burundi s'enfonce dans la violence et la dictature, avertit la FIDH

Pakistan

Psychose

L'Algérie a peur de devenir le nouveau Pakistan

L'Algérie a peur de devenir le nouveau Pakistan

Farahnaz Zahidi

Violence au Pakistan : la solution passe par la collaboration et non pas par le soufisme

Violence au Pakistan : la solution passe par la collaboration et non pas par le soufisme

LNT

Pakistan : Pervez Musharraf inculpé du meurtre de Benazir Bhutto

Pakistan : Pervez Musharraf inculpé du meurtre de Benazir Bhutto

collaboration

Football

Le FC Barcelone s'implique en Libye

Le FC Barcelone s'implique en Libye

Benoit DOSSEH

NBA : Premier accroc dans la collaboration Kidd-Garnett

NBA : Premier accroc dans la collaboration Kidd-Garnett

group promo consulting

Omar Ba coordonnateur de l'Apr à Barcelone : " Moustapha Niass, Bathily, Tanor ne sont pas sincères dans leur collaboration avec le Président "

Omar Ba coordonnateur de l'Apr à Barcelone : " Moustapha Niass, Bathily, Tanor ne sont pas sincères dans leur collaboration avec le Président "