mis à jour le

Lakshmi Mittal

Le patron d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal a indiqué  que la présence de son groupe en Algérie a été notamment soutenue par les incitations  accordées par l'Etat aux investissements étrangers.   "Il est vrai que la demande d'acier en Algérie est forte, mais notre  présence en Algérie a été également soutenue par le solide cadre incitatif pour les investissements étrangers et aussi par l'excelent partenariat que nous avons  avec Sider", a déclaré M. Mittal, dont le groupe signera samedi un nouveau pacte  d'actionnariat qui va réduire ses participations à 49% dans sa filiale algérienne  ArcelorMittal Annaba. M. Mittal répondait à une question de l'APS sur les raisons réelles  qui ont incité ArcelorMittal à rester en Algérie en y renforçant sa présence  par de nouveaux investissements dans un contexte de crise mondiale qui a contraint le groupe à abondoner des sites dans plusieurs pays.  "Notre partenariat avec Sider est excellent et avoir le soutien de l'Etat algérien est très important pour s'assurer que le sera réalisé projet tel qu'il  a été planifié" dans l'accord, a ajouté le patron du numéro un mondial  de la  sidérurgie. M. Mittal s'est dit "trés satisfait" de l'accord finalisé dernièrement  entre Sider et ArcelorMittal, qui représente selon lui "une grande opportunité"  pour entrevoir le développement "à long terme de l'usine sidérurgique  d'Annaba et des mines de Ouenza et Boukhadra".          "Le nouvel actionnariat est un excelent model économique qui va créer  une solide assise pour la croissance et qui démontre aussi notre engagement  continu en Algérie", a-t-il indiqué.  "Ensemble, avec Sider nous avons convenu d'un nouveau partenariat qui  comprend un investissement important pour répondre à la forte et croissante  demande de produits sidérurgiques en Algérie" que l'industrie locale n'est  pas en mesure de satisfaire, a-t-il ajouté à propos du plan de 763 millions  de dollars auquel les deux partenaires sont parvenus fin septembre.  Interrogé par ailleurs sur l'interêt porté par ArcelorMittal à l'investissement  dans la recherche et l'exploitation des hydrocarbures, évoqué à Alger par certains  sources proches du dossier, M. Mittal a répondu que son groupe, leader mondial  de la sidérurgie est focalisé sur son métier de base en l'occurrence la production  de l'acier. En Algérie, le groupe dispose d'une division pour la production de  pipelines et tubes qui fournit des canalisations sans soudures pour l'industrie  pétrolière et gazière pour des clients clés tels que Sonatrach, Sonelgaz et  Naftal. M. Mittal s'est abstenu toutefois de confirmer s'il allait évoquer ce  dossier avec les responsables algériens.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Algérie

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi

étranger

AFP

Afrique du Sud: nouvelle attaque contre un commerçant étranger

Afrique du Sud: nouvelle attaque contre un commerçant étranger

AFP

Algérie: Albert Camus, un étranger pour les jeunes de son pays natal

Algérie: Albert Camus, un étranger pour les jeunes de son pays natal

AFP

Le Soudan du Sud assure qu'il n'expulsera aucun travailleur étranger

Le Soudan du Sud assure qu'il n'expulsera aucun travailleur étranger