mis à jour le

Répression au Soudan : Béchir rallonge son CV

Mais où est donc passée Dalia el-Roubi, employée de la Banque mondiale à Khartoum, militante et contestataire à ses heures perdues, notamment dans le mouvement jeune "Le Changement maintenant pour le Soudan" ? Le lundi 30 septembre 2013, en effet, huit officiers des forces de sécurité sont venus la chercher à son domicile avec une de ses amies, Rayan Shaker, saisissant à cette occasion une caméra et un appareil photo numérique.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

répression

AFP

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation

AFP

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation

AFP

Burundi: les Imbonerakure, outil de répression du régime

Burundi: les Imbonerakure, outil de répression du régime

Soudan

AFP

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

AFP

Soudan du Sud: confusion dans un hôpital de campagne après des combats

Soudan du Sud: confusion dans un hôpital de campagne après des combats

AFP

Soudan du Sud: des juges grévistes limogés par le président Kiir

Soudan du Sud: des juges grévistes limogés par le président Kiir

CV

Actualités

Répression au Soudan : Béchir rallonge son CV

Répression au Soudan : Béchir rallonge son CV

Un stage chez nous?

Faites un stage à Slate Afrique

Faites un stage à Slate Afrique