mis à jour le

A Ouargla, le ministre de l’Enseignement et de la formation professionnels en pompier

C'est finalement la daïra de Meggarine, petite commune de Oued Righ à quelque 180 km du chef-lieu de la wilaya de Ouargla, qui a abrité la cérémonie de lancement de la nouvelle année scolaire de la formation professionnelle, dont le coup d'envoi a été donné par Nouredine Bedoui, fraîchement installé à la tête de ce département ministériel. Pour sa première sortie, le ministre s'est voulu novateur, voulant à tout prix se démarquer de ses prédécesseurs qui sont déjà passés par Ouargla en promettant monts et merveilles en matière de formation et de qualification de la main-d'½uvre locale, un v½u pieux avant la radicalisation du mouvement des chômeurs. Deux escales sont à retenir dans cette visite d'inspection qui a conduit le ministre de Hassi Messaoud à Touggourt, Meggarine puis Ouargla. Il s'agit du centre de formation de la main-d'½uvre locale lancé par l'Enafor, la filiale forage de Sonatrach à Hassi Messaoud, qui s'engage à former et recruter pour ses propres besoins 2000 chômeurs à l'horizon 2015, dont 150 sont déjà sur place. Il y a le centre de la formation professionnelle de Sonatrach, lancé avec les moyens du bord en avril dernier avec une première promotion de 40 soudeurs homologués, auquel le nouveau ministre compte donner un statut, une plus grande capacité d'accueil (deux sessions de 100 stagiaires par an) et des moyens techniques. Aux élus qui s'inquiétaient sur la suite des événements et demandaient des décisions politiques à même d'endiguer la colère des chômeurs, le ministre a rétorqué que «la décision politique de régler le problème de l'emploi dans la wilaya de Ouargla a été prise en haut lieu. L'instruction du Premier ministre en a fixé le cadre général et le plan d'exécution du wali est là pour en témoigner, en plus nous sommes là pour apporter des réponses politiques concrètes aux problèmes de la région». C'est en effet une première à Ouargla où le ministre de l'Enseignement et de la formation professionnels demande à rencontrer les cadres de son secteur en compagnie de la société civile pour annoncer sa feuille de route. A ses dires, «celle-ci repose sur la revalorisation de la formation professionnelle en tant que socle et partenaire du développement économique du pays». Très attendu, après la «journée de la colère» du 28 septembre dernier, aux résultats mitigés, selon les observateurs, Noureddine a annoncé,coup sur coup, l'inscription d'un institut régional sud de formation dans les métiers du tourisme, la création d'un établissement spécialisé dans la formation agricole doté d'un périmètre expérimental, l'inscription d'un centre de formation professionnelle dans l'une des six communes de la wilaya de Ouargla qui n'en possèdent pas, la prise en charge en pension complète ainsi que le transport des apprentis ne résidant pas à Hassi Messaoud et, cerise sur le gâteau, l'installation d'un comité d'experts auprès de la commission de wilaya chargée de l'application des mesures de l'instruction du Premier ministre concernant l'emploi, dont la mission sera de proposer une nouvelle nomenclature des branches de la formation professionnelle pour la wilaya de Ouargla qui sera transmise directement à M. Sellal.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

ministre

AFP

Algérie: un ministre veut des "mesures urgentes" face au flux de migrants

Algérie: un ministre veut des "mesures urgentes" face au flux de migrants

AFP

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

AFP

Décès du ministre kényan de l'Intérieur

Décès du ministre kényan de l'Intérieur

formation

AFP

Libye: une force régulière en formation "pour en finir avec les milices"

Libye: une force régulière en formation "pour en finir avec les milices"

AFP

Sénégal: la NBA ouvre son premier centre de formation en Afrique

Sénégal: la NBA ouvre son premier centre de formation en Afrique

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"