mis à jour le

Porte de l'Europe, monument érigé en mémoire des migrants disparus au large de Lampedusa / AFP
Porte de l'Europe, monument érigé en mémoire des migrants disparus au large de Lampedusa / AFP

Naufrage à Lampedusa: et si on cessait de criminaliser l'immigration?

Le naufrage de Lampedusa ravive le débat sur la politique européenne de l'immigration

Alors que l’Italie observe un deuil national, au lendemain du naufrage d’un bateau de migrants somaliens et érythréens, à Lampedusa, sur les côtes siciliennes, les recherches se poursuivent. Pour l’heure, l’on estime que le naufrage pourrait avoir coûté la vie à près de 300 personnes. L’embarcation transportait environ 500 personnes et, seulement 155 personnes ont pu être sauvées.

«Nous n’avons plus d’espoir de retrouver des survivants», a déclaré à l’AFP un membre de la Garde des finances, la police financière qui opère aussi dans le secteur.

Il s’agit de la pire tragédie de l’immigration de ces dernières années.

«On n’a plus de place, ni pour les vivants ni pour les morts, déclarait jeudi, effondrée, la maire de Lampedusa, Giusi Nicolini. C’est une horreur, une horreur; ils n’arrêtent pas d’apporter des corps».

Les recherches se concentrent autour de l’épave du bateau qui gît retournée par 40 mètres de fond à 0,3 mille nautique (550 mètres) des côtes.

Ce naufrage ravive le débat sur la politique européenne d’immigration.

«Il faut agir, en Europe et en Afrique», a martelé vendredi M. Alfano devant la chambre des députés. En Europe, le ministre entend changer des règles «qui font trop peser les pays d’entrée la charge de l’immigration clandestine», a déclaré le vice-premier ministre italien, Angelino Alfano.

Jeudi, il avait déjà réclamé que l’Italie, où ont afflué 25.000 migrants cette année (trois fois plus qu’en 2012), puisse étendre ses patrouilles «au-delà de ses eaux territoriales».

La ministre de l’Intégration Cécile Kyenge, première noire dans un gouvernement italien, a réclamé l’instauration de «couloirs humanitaires pour rendre plus sûres ces traversées sur lesquelles spéculent des organisations criminelles».

Le président Giorgio Napolitano a demandé à «l’Europe de stopper le trafic criminel d’êtres humains en coopération avec les pays de provenance» et réclamé «la surveillance des côtes d’où partent ces voyages du désespoir et de la mort».

Selon le réseau d’ONG Migreurop à Paris, en vingt ans, 17.000 migrants sont morts en tentant de rallier l’Europe. La dernière tragédie la plus meurtrière remonte à juin 2011, quand 200 à 270 migrants originaires d’Afrique subsaharienne et fuyant la Libye s’étaient noyés en tentant de gagner Lampedusa.

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, la grenade est la star de l'automne  L'escrimeuse Inès Boubakri dédie sa médaille d'or à « la femmes tunisienne»  En Afrique du Sud, des élections municipales cruciales pour l'ANC 

Lampedusa

AFP

Unesco: un prix pour le maire de Lampedusa pour son aide aux migrants

Unesco: un prix pour le maire de Lampedusa pour son aide aux migrants

AFP

Environ 6.055 migrants secourus en mer et 9 morts, 3 ans après le naufrage de Lampedusa

Environ 6.055 migrants secourus en mer et 9 morts, 3 ans après le naufrage de Lampedusa

AFP

Migrants en rétention

Migrants en rétention

immigration

AFP

Immigration et lutte antijihadiste: Niamey d'accord avec l'UE mais les Nigériens réticents

Immigration et lutte antijihadiste: Niamey d'accord avec l'UE mais les Nigériens réticents

Crise migratoire

En Sicile, le maire de Catane s'oppose à l'action des Identitaires contre les migrants

En Sicile, le maire de Catane s'oppose à l'action des Identitaires contre les migrants

AFP

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

Italie

AFP

Bassirou, de l'enfer libyen aux sacs

Bassirou, de l'enfer libyen aux sacs

AFP

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

AFP

Migrants: de nouveaux garde-côtes libyens formés par l'UE en Italie

Migrants: de nouveaux garde-côtes libyens formés par l'UE en Italie