mis à jour le

Réhabilitation du service public : De nouvelles instructions en attendant le concret

Le ministère de l'Intérieur semble vouloir passer à la vitesse supérieure pour améliorer le service public et lutter contre la bureaucratie et autres pratiques malveillantes qui ternissent l'image de l'administration depuis plusieurs décennies.     C'est du moins ce qui ressort de l'Instruction n°1477 datée du 30 septembre et adressée aux walis par le nouveau ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales. Dans sa correspondance, dont nous detenons une copie, M.Belaïz a demandé aux walis d'installer des commissions qui auront pour mission « de réhabiliter les services publics administratifs locaux » en leur exigeant « d'établir un rapport mensuel qui comprendra des propositions et les recommandations » à mettre en ½uvre pour atteindre l'objectif escompté. Le ministère n'a pas jugé utile, selon le même document, d'impliquer les représentants de la société civile dans ce travail afin qu'ils puissent donner leurs avis sur la question. M.Belaiz reconnait, sans toutefois le mentionner dans sa missive, que les mesures prises jusque-là par le gouvernement n'avaient pas atteint des résultats probants. Cela d'autant plus que le travail des commissions de wilayas consistera en premier lieu « à identifier les contraintes rencontrées pour améliorer la qualité du service public ». Leurs premiers rapports doivent être établis et transmis à l'Administration centrale avant le 10 du mois en cours. Ils comprendront « des propositions et des recommandations » au sujet de tous les maux dont souffre l'administration locale, notamment ceux liés à « l'accueil des citoyens, l'information, l'orientation, l'état des infrastructures, la qualité de l'encadrement humain...etc ». Lors de l'installation du ministre délégué à la Réforme du service publique, il y a quinze jours, Abdelmalek Sellal a affirmé que « la bureaucratie a favorisé l'émergence de niches de corruption ». Pour lui, « il est inconcevable, en 2013, de continuer de gérer l'administration avec des procédés archaïques dans un pays comme l'Algérie qui dispose, pourtant, d'importantes ressources humaines et financières ». Maintenant reste à savoir si les instructions émises par M.Belaiz pour remédier à cette situation seront respectées et permettront d'assurer une meilleurs prise en charge des doléances des citoyens ou elles ne seront qu'un autre coup d'épée dans l'eau.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

réhabilitation

AFP

Bolloré lance la réhabilitation de plus de 1.000 km de rail d'Abidjan

Bolloré lance la réhabilitation de plus de 1.000 km de rail d'Abidjan

AFP

Sierra Leone: la fête nationale éclipsée par la réhabilitation post-Ebola

Sierra Leone: la fête nationale éclipsée par la réhabilitation post-Ebola

Larbi Chouikha

Tunisie : La réhabilitation du journaliste commence dans sa rédaction !

Tunisie : La réhabilitation du journaliste commence dans sa rédaction !

public

AFP

Le musée Yves Saint Laurent de Marrakech ouvre ses portes au public

Le musée Yves Saint Laurent de Marrakech ouvre ses portes au public

AFP

Le "Zoulou blanc" Johnny Clegg fait ses adieux au public

Le "Zoulou blanc" Johnny Clegg fait ses adieux au public

AFP

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan