mis à jour le

Rabat, “repère historique” de la démocratie locale, selon Oualalou

Le 4ème Congrès Mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), qui a ouvert officiellement ses travaux mercredi à Rabat, va devenir un “repère historique” du mouvement municipal international et de la de démocratie locale, a affirmé le président du Conseil de la ville de Rabat, Fathallah Oualalou.

“La réunion de Rabat va devenir un repère du mouvement municipal international et de la démocratie locale, d’autant plus qu’on va continuer la réflexion sur le rôle des municipalités et gouvernements locaux quant aux divers problèmes auxquels fait face le monde actuellement”, a expliqué M. Oualalou lors d’une conférence de presse conjointe avec Kadir Topbas, président de CGLU.

Pour le maire de Rabat, cet évènement prend de l’ampleur par l’envergure des trois grands agendas inscrits à son ordre du jour, à savoir l’habitat, le développement post 2015 et l’environnement. “Aujourd’hui, ces questions dominent de plus en plus les débats au sein de l’ONU, des forums économiques et des organisations régionales”, a-t-il dit, soulignant que l’objectif principal de cette rencontre est de “donner une dimension locale à ces sujets et faire entendre la voix des autorités municipales auprès des organisations internationales”.

Aux yeux de M. Oualalou, dans la foulée des transformations économiques, démographiques et sociales que connait le monde, il importe que la voix du CGLU soit entendue par les différentes parties prenantes. Il a jugé indispensable le partenariat avec les ONG dans la gestion locale des villes, eu égard à leurs rôle primordial dans l’effort consenti en faveur de la promotion des conditions de vie des citoyens.

Pour M. Topbas, également maire d’Istanbul, le pari devant les autorités locales est de rendre les villes plus vivables en adoptant une politique socio-économique intégrée et en luttant contre toute forme de marginalisation. “Cela nécessite la mobilisation de tous les moyens financiers et logistiques, mais aussi un partenariat avec la société civile”.

M. Topbas a, par ailleurs, salué le processus de réformes “phares et importantes” menées par le Maroc dans tous les domaines, notamment dans le renforcement de la décentralisation territoriale.

Le Congrès Mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis, qui se tient du 1er au 4 octobre à Rabat, connait la participation de près de 3.000 personnes, dont des dirigeants locaux et régionaux, des représentants d’organisations internationales et d’institutions financières, ainsi que des partenaires de la société civile et du secteur public et privé, selon les organisateurs.

La cérémonie d’ouverture de ce grand évènement a été marquée par un message royal dont lecture a été donnée par le président du Conseil de la Ville de Rabat, Fathallah Oualalou.

Placé sous le thème “imaginer la société, construire la démocratie”, le Sommet se penchera sur des thématiques comme l’amélioration de la qualité de vie, la gestion de la diversité, la nouvelle gouvernance et les changements et la solidarité entre les territoires

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

démocratie

AFP

Les Libériens votent pour consolider la démocratie après l'ère Sirleaf

Les Libériens votent pour consolider la démocratie après l'ère Sirleaf

AFP

Présidentielle kényane annulée: la presse salue la "maturation" de la démocratie

Présidentielle kényane annulée: la presse salue la "maturation" de la démocratie

AFP

Tunisie: un parti islamiste radical appelle

Tunisie: un parti islamiste radical appelle