mis à jour le

Egypte: Ashton veut une approche globale pour régler la crise

Le chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a plaidé jeudi pour une approche "globale" pour sortir de la crise provoquée en Egypte par la destitution et l'arrestation par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi.

Au cours d'une visite de deux jours, Mme Ashton a rencontré plusieurs hauts responsables, dont le nouvel homme fort du pays, le général Abdel Fattah al-Sissi, chef de l'armée.

"Nous avons évoqué l'importance d'un processus global" de transition, a déclaré Mme Ashton à la presse, à l'issue de cette troisième visite au Caire depuis la chute de M. Morsi le 3 juillet.

"Cela veut dire essayer d'inclure tout le monde", y compris les Frères musulmans dont M. Morsi est issu, a-t-elle ajouté, tout en précisant que son voyage ne constituait pas une "une médiation" et que les Egyptiens devaient "décider seuls de leur avenir politique".

Le 30 juillet, Mme Ashton avait été le premier responsable étranger à rencontrer le président destitué dans le lieu secret où il était détenu par l'armée.

Depuis la destitution de M. Morsi, à la suite de manifestations massives contre le président islamistes, les autorités égyptiennes ont lancé une implacable répression contre les Frères musulmans, qui a connu son paroxysme le 14 août, lorsque l'armée et la police ont détruit deux campements de pro-Morsi.

Dans ces violences et durant la semaine qui a suivi, plus d'un millier de personnes ont péri, en grande majorité des manifestants pro-Morsi. Dans le même temps, plus de 2.000 islamistes ont été arrêtés.

le 23 septembre, la justice égyptienne a annoncé l'interdiction des activités des Frères musulmans et la confiscation de leurs biens

AFP

Ses derniers articles: Les coptes d'Egypte, première communauté chrétienne du Moyen-Orient  Burundi: les concubins doivent légaliser leur union  La Nouvelle Jérusalem congolaise fête le "vrai Noël", en mai 

crise

AFP

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

AFP

Le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

Le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

AFP

Au Zimbabwe, les turfistes aussi souffrent de la crise

Au Zimbabwe, les turfistes aussi souffrent de la crise