mis à jour le

Ouargla : Colère des travailleurs de Sonelgaz après l'agression mortelle d'un agent

Les travailleurs de Sonelgaz Ouargla ont entamé ce mercredi matin un mouvement de protestation dénonçant l'agression, la veille, d'un agent qui effectuait une constat de fraude chez un abonné du quartier Gharbouz en plein c½ur de Ouargla. Fait inédit malgré une série d'agressions enregistrées ces derniers mois dans différentes localités de Ouargla, plus d'une centaine d'agents Sonelgaz ont déserté  leurs services pour exprimer une colère montante après l'agression violente de Ali Bourouba 43 ans, agent de relève et père de 5 enfants roué de coups de pieds et littéralement lapidé de pierre lundi par six habitants de Gharbouz mécontents suite à une intervention sur le compteur d'un habitant du quartier. Selon les collègues de la victime, après avoir constaté que le client dont les impayés  s'élevaient à 44 000 DA totalisant 7 factures datant de plus d'une année s'était auto-rétablis le compteur coupé depuis quinze jours, Bouroubi avait notifié à l'abonné la fraude et procédé à une nouvelle coupure quand ce dernier l'a insulté et attaqué. Dans sa fuite vers le cimetière tout proche, la victime a été poursuivie par d'autres jeunes du quartier venus en renfort qui lui ont infligé une bastonnade collective et laissé pour mort. Sur son lit d'hôpital, l'agent Sonelgaz admis in extremis pour divers traumatismes et suspicion d'hémorragie interne, reste sous observation jusqu'à nouvel ordre a-t-on constaté ce matin au service de médecine interne de l'hôpital Mohamed Boudiaf à Ouargla. « Ils m'ont battu à mort, je me suis évanouis sous leurs pieds en pensant une dernière fois à mes enfants » déclare Ali Bouroubi très ému des marques de solidarité de ses collègues et de nombreux citoyens très touchés par son état. Le président du comité de participation de Sonelgaz Ouargla relève que les « agressions physiques, les blocages de la direction et la séquestration d'agents ont pris une ampleur telle qu'il devient difficile d'effectuer une quelconque intervention à présent ». Pour M. Bengrina « les citoyens agressent verbalement et passent directement aux mains sans aucune retenue sous prétexte des pannes fréquentes en été alors que les agents font de leur mieux et interviennent à tout moment de la nuit ou du jour pour les dépanner, même les coupures pour ont été suspendues  pendant tout l'été pour ne pas pénaliser le citoyen, l'agresseur a bénéficié d'un échelonnement de sa facture mais n'a pas hésité à brutaliser notre collègue ». Les travailleurs de Sonelgaz sont furieux et exigent du respect, ils relèvent que la majorité des plaintes déposées jusque-là sont classées sous X par la justice alors que les coupable sont connus et désignés par les agents victimes d'agressions, « ce même Bouroubi a déjà été agresse et le juge a condamné l'agresseur à 6 mois de prison avec sursis, c'est normal qu'on se fasse tabasser en toute impunité ». Outre l'agression de son agent, la plainte déposée hier par Sonelgaz inclut également la dégradation totale d'un véhicule de service, ses agents veulent une condamnation exemplaire pour éviter la multiplication de ces incidents.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Ouargla

Neila Latrous

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Vu d'Oran

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Vu d'Alger

Algérie: le racisme au quotidien

Algérie: le racisme au quotidien

colère

AFP

La destruction des bidonvilles de Lagos nourrit la colère

La destruction des bidonvilles de Lagos nourrit la colère

AFP

Au Liberia, le géant américain Firestone éveille colère et rancoeur

Au Liberia, le géant américain Firestone éveille colère et rancoeur

AFP

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain

travailleurs

AFP

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

AFP

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite

inégalités

La couleur pourpre du raisin sud-africain

La couleur pourpre du raisin sud-africain