mis à jour le

Fès: Le dialogue des civilisations pour contrer le fanatisme et l’ostracisme

Le Roi Mohammed VI a appelé à ériger le dialogue entre les civilisations et les cultures en une priorité cruciale au regard d’une conjoncture marquée par l’ébranlement des référentiels, la montée en puissance du phénomène du terrorisme idéologique, de la criminalité organisée transnationale, de la xénophobie, de l’islamophobie, de l’antisémitisme et d’autres discriminations.

Dans un message adressé aux participants à la conférence internationale sur le renforcement du dialogue des civilisations et le respect de la diversité culturelle, ouverte lundi à Fès, le Souverain s’est dit convaincu qu’un dialogue permanent et constructif entre les Etats et la multiplication des fora internationaux et régionaux sur les interactions culturelles et la coexistence cultuelle, avec l’implication des jeunes de la société civile, sont autant de moyens de contrecarrer pacifiquement et de façon civilisée les démons du fanatisme et de l’ostracisme.

Dans ce message dont lecture a été donnée par Abdellah Baha, ministre d’Etat, le Souverain a néanmoins appelé à se garder d’emprunter les raccourcis intellectuels en assimilant ouverture et interaction au déni de soi et de tout ce qui est constitutif de la singularité.

“C’est pour cette raison qu’il est de notre devoir éthique de veiller au renforcement des voies et moyens d’une connaissance, une entente et une interaction mutuelles entre les peuples”, a recommandé le Roi, insistant sur la nécessité de “capitaliser sur la diversité culturelle et d’en faire un levier pour enrichir la civilisation universelle, et non un moyen d’alimenter les antagonismes et les haines. Cet impératif est la condition sine qua non de succès de toute entreprise de dialogue civilisationnel”, a-t-il ajouté .

Le message royal a invité l’ensemble des acteurs concernés, institutions nationales, instances internationales, organisations non gouvernementales, milieux académiques et intellectuels, et médias à assumer leur responsabilité collective dans la conception et la mise en place des mécanismes opérationnels d’un “vivre ensemble” apaisé et serein.

L’éducation de la jeunesse à l’ouverture, à l’écoute réciproque et tolérante, à l’altérité et à la diversité est l’antidote efficace au “choc des ignorances” et le pré-requis incontournable pour la préservation de la sécurité et de la paix dans le monde.

Le Roi a fait observer que dans un monde ambivalent, traversé par des crises multiformes, “nous ne saurions être de simples témoins de l’émergence d’un nouveau modèle de civilisation universel façonné par la mondialisation et les nouvelles technologies”, mais  “nous devons plutôt nous affirmer comme des acteurs fondamentaux de ce processus”.

Le Souverain a appelé, à cet égard, à transcender la vision étriquée selon laquelle les sociétés se réduiraient à de simples Etats et peuples cohabitants ou rivaux, pour parvenir à un concept plus large et plus positif, faisant des nations et des peuples les composantes variées d’une seule entité, à savoir l’humanité.

Il a, d’autre part, observé que le renforcement du dialogue des cultures et des civilisations et le respect de la diversité culturelle ne sauraient accéder au rang de réalité internationale concrète sans un ancrage national, permettant l’appropriation par chaque citoyen de leurs nobles objectifs, précisant à cet égard que la nouvelle Constitution du Maroc a consacré la volonté d’opérer une heureuse synthèse entre les affluents de l’identité nationale et l’attachement aux valeurs universelles.

Après avoir rappelé, dans ce même contexte, être en Sa qualité d’Amir Al Mouminine, dépositaire de la mission de garantir le libre exercice des cultes, le Souverain a assuré que  Imarat Al Mouminine demeure le garant du respect du crédo de toutes les composantes de la société marocaine, et de la protection de ses traditions culturelles ancestrales, fondées sur l’ouverture et l’interaction positive, notamment avec son environnement africain.

Le message royal s’est élevé contre l’instrumentalisation des appels au fanatisme et à l’ostracisme véhiculés par certains prédicateurs de l’Islam pour opérer un amalgame liant l’Islam, religion du juste milieu par excellence, à des actes de violence et de destruction que revendiquent les groupes extrémistes ou terroristes.

LNT
Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

dialogue

AFP

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

AFP

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo

AFP

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

civilisations

AFP

Le Centre international des civilisations bantoues, un mirage africain

Le Centre international des civilisations bantoues, un mirage africain

Patrimoine

Rabat et ses splendeurs méconnues

Rabat et ses splendeurs méconnues

[email protected] (Author Name)

Tribune : Abderraouf Ayadi, le nouveau chantre du choc des civilisations

Tribune : Abderraouf Ayadi, le nouveau chantre du choc des civilisations