mis à jour le

Angola : de nouvelles violences sur des détenus, le directeur d'une prison suspendu

De nouvelles images de violences perpétrées par des forces de l'ordre sur des détenus en Angola, ont circulé dans les réseaux sociaux. Des images d'une rare violence dont se sont servis certaines personnes pour susciter des propos xénophobes des Congolais envers les Angolais. Cette vidéo amateur d'une durée de 5 minutes et 38 secondes montre des agents de l'ordre, des éléments de la Protection civile ainsi que des agents correctionnels en train de passer à tabac des prisonniers à coups de matraque, à coups de bâtons et à coup de pieds. On y voit notamment des détenus assommés, le visage ensanglanté dont l'un se plaint d'une fracture au bras, et des agents de l'ordre insensibles à leurs cris de détresse.

Dans un communiqué, le ministère angolais de l'Intérieur fait part de « son indignation face aux actes commis par les fonctionnaires et elle assure de sa détermination à renforcer les mécanismes de contrôle interne pour mettre fin à de tels comportements ».

Le ministère de l'Intérieur qui avait ordonné l'ouverture d'une enquête pour cette affaire ont ainsi confirmé que les faits qui remontent à mars 2013, se sont bien déroulés dans l'enceinte de la prison centrale de Luanda dont le directeur ainsi que quinze agents correctionnels viennent d'être suspendus de leurs fonctions.

Avant lui, son collègue de la prison de Viana Correia Moço avait été suspendu illico presto en attendant les conclusions d'une enquête pour des incidents similaires également signalés sur les réseaux sociaux, avant d'être innocenté. Ces derniers faits étaient survenus en septembre 2012 et avaient donné lieu à des sanctions disciplinaires à l'encontre d'une vingtaine d'agents pénitenciers.

En réaction, Amnesty International juge « insuffisantes » les mesures disciplinaires et en appelle à plus de fermeté dans cette affaire, notamment à des poursuites pénales. Une autre organisation de défense des droits de l'Homme du nom de Mãos Livres est allée plus loin en demandant que le ministre de l'intérieur soit démis de ses fonctions.|Jossart Muanza(AEM)

AFRIQUECHOS.CH

Ses derniers articles: Angola : le général Bento Kangamba accusé de trafic sexuel au Brésil  Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre  Sondage : des cinq pays africains qualifiés au Mondial 2014, qui peut créer la surprise ? 

Angola

AFP

Le scandale dos Santos, test pour la lutte anticorruption en Angola

Le scandale dos Santos, test pour la lutte anticorruption en Angola

AFP

Visite en Angola du président portugais pour normaliser la relation entre les deux pays

Visite en Angola du président portugais pour normaliser la relation entre les deux pays

AFP

France: la mère et la soeur d'un ingénieur tué en Angola reçues

France: la mère et la soeur d'un ingénieur tué en Angola reçues

violences

AFP

Violences au Mozambique: l'ONU souligne la situation "désespérée" de la population

Violences au Mozambique: l'ONU souligne la situation "désespérée" de la population

AFP

Présidentielle en Côte d'Ivoire: victoire de Ouattara reconnue en Afrique, nouvelles violences

Présidentielle en Côte d'Ivoire: victoire de Ouattara reconnue en Afrique, nouvelles violences

AFP

Côte d'Ivoire: nouvelles violences et blocage politique malgré les appels au calme

Côte d'Ivoire: nouvelles violences et blocage politique malgré les appels au calme

prison

AFP

Algérie: peine de prison fortement réduite pour un militant accusé d'"offense

Algérie: peine de prison fortement réduite pour un militant accusé d'"offense

AFP

Zimbabwe: un journaliste lanceur d'alerte reste en prison

Zimbabwe: un journaliste lanceur d'alerte reste en prison

AFP

Tanzanie: ni la prison ni les balles n'ont découragé l'opposant Tundu Lissu

Tanzanie: ni la prison ni les balles n'ont découragé l'opposant Tundu Lissu