mis à jour le

Angola : de nouvelles violences sur des détenus, le directeur d'une prison suspendu

De nouvelles images de violences perpétrées par des forces de l'ordre sur des détenus en Angola, ont circulé dans les réseaux sociaux. Des images d'une rare violence dont se sont servis certaines personnes pour susciter des propos xénophobes des Congolais envers les Angolais. Cette vidéo amateur d'une durée de 5 minutes et 38 secondes montre des agents de l'ordre, des éléments de la Protection civile ainsi que des agents correctionnels en train de passer à tabac des prisonniers à coups de matraque, à coups de bâtons et à coup de pieds. On y voit notamment des détenus assommés, le visage ensanglanté dont l'un se plaint d'une fracture au bras, et des agents de l'ordre insensibles à leurs cris de détresse.

Dans un communiqué, le ministère angolais de l'Intérieur fait part de « son indignation face aux actes commis par les fonctionnaires et elle assure de sa détermination à renforcer les mécanismes de contrôle interne pour mettre fin à de tels comportements ».

Le ministère de l'Intérieur qui avait ordonné l'ouverture d'une enquête pour cette affaire ont ainsi confirmé que les faits qui remontent à mars 2013, se sont bien déroulés dans l'enceinte de la prison centrale de Luanda dont le directeur ainsi que quinze agents correctionnels viennent d'être suspendus de leurs fonctions.

Avant lui, son collègue de la prison de Viana Correia Moço avait été suspendu illico presto en attendant les conclusions d'une enquête pour des incidents similaires également signalés sur les réseaux sociaux, avant d'être innocenté. Ces derniers faits étaient survenus en septembre 2012 et avaient donné lieu à des sanctions disciplinaires à l'encontre d'une vingtaine d'agents pénitenciers.

En réaction, Amnesty International juge « insuffisantes » les mesures disciplinaires et en appelle à plus de fermeté dans cette affaire, notamment à des poursuites pénales. Une autre organisation de défense des droits de l'Homme du nom de Mãos Livres est allée plus loin en demandant que le ministre de l'intérieur soit démis de ses fonctions.|Jossart Muanza(AEM)

AFRIQUECHOS.CH

Ses derniers articles: Angola : le général Bento Kangamba accusé de trafic sexuel au Brésil  Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre  Sondage : des cinq pays africains qualifiés au Mondial 2014, qui peut créer la surprise ? 

Angola

AFP

Deux premiers cas de virus zika recensés en Angola

Deux premiers cas de virus zika recensés en Angola

AFP

Hollande en Angola pour sceller la réconciliation et renforcer les liens économiques

Hollande en Angola pour sceller la réconciliation et renforcer les liens économiques

AFP

Mozambique et Angola fêtent 40 ans d'indépendance, tête haute face au Portugal

Mozambique et Angola fêtent 40 ans d'indépendance, tête haute face au Portugal

violences

AFP

RD Congo: reprise timide des activités au lendemain de violences

RD Congo: reprise timide des activités au lendemain de violences

AFP

RD Congo: neuf morts dans des violences

RD Congo: neuf morts dans des violences

AFP

RD Congo: une crise politique émaillée de violences

RD Congo: une crise politique émaillée de violences

prison

AFP

Tunisie: appels pour que "fumer un joint" ne mène plus en prison

Tunisie: appels pour que "fumer un joint" ne mène plus en prison

AFP

Anti-corruption au Gabon: l'ex-ministre du Pétrole en prison

Anti-corruption au Gabon: l'ex-ministre du Pétrole en prison

AFP

RDC: 3 ans de prison pour 15 personnes après les manifestations anti-Kabila

RDC: 3 ans de prison pour 15 personnes après les manifestations anti-Kabila