mis à jour le

Ouarzazate: L’eau potable est aux normes selon l’ONEE

 

L’eau potable distribuée dans la ville de Ouarzazate est “conforme” aux normes nationales de qualité, a assuré le chef du secteur de production de l’Office nationale de l’électricité et de l’eau (ONEE) à Ouarzazate, Ahmed Hafid.

Réagissant à des “rumeurs” sur le changement de la qualité et du goût de l’eau dans la ville, M. Hafid a tenu à assurer, dans une déclaration à la MAP, que l’eau potable de Ouarzazate, qui est contrôlée en permanence, est conforme aux normes nationales de la qualité.

M. Hafid, a en outre, mis l’accent sur le manque de précipitations enregistré lors des deux dernières années au niveau de la région, ce qui a impacté négativement l’Oued Fint, dont le débit ne dépasse plus 20 litres/seconde, ainsi que le taux de remplissage du barrage Al Mansour Dahbi qui ne dépasse pas les 40%.

Cette situation a favorisé, selon le responsable, la dégradation de la qualité des eaux qui sont ensuite traitées au niveau des stations de traitement.

Devant ce constat, M. Hafid a précisé que l’Office a eu recours, depuis août dernier, à un traitement exceptionnel des eaux, basé sur le charbon actif utilisé pour améliorer le goût de l’eau en éliminant toute odeur secondaire, rappelant que la dernière utilisation du charbon, dans ce cadre, remonte à 2003 et vise à répondre aux besoins du traitement des eaux, dont la qualité avait atteint un niveau médiocre, dans l’attente des précipitations.

Le responsable de l’ONEE à Ouarzazate, qui a relevé que les besoins de la ville en eau potable atteignent 250 litres par seconde, a fait savoir qu’un projet d’un nouveau réservoir est en cours de réalisation.

Une enveloppe financière de 6 millions de dirhams sera allouée à la réalisation de ce nouveau réservoir d’une capacité de 25.000 litres, contre une capacité de 3.000 litres pour le réservoir actuel, a noté M. Hafid ajoutant que la réalisation de ce nouveau réservoir est prévue durant l’été prochain et servira à la distribution d’eau de haute qualité.

Il a, en outre, précisé que l’Office travaille sur l’achèvement d’une station de traitement d’eau au niveau du barrage “Tiouin” qui sera, à partir de 2015, la principale source d’approvisionnement en eau potable de la ville, suivie par la station “Al Mansour Dahbi”, tandis que les eaux souterraines occupent la troisième position en matière d’approvisionnement.

De con côté, l’actrice associative Fadoua Boho, a souligné, dans une déclaration similaire, que la rareté des précipitations a poussé un certain nombre de citoyens à s’approvisionner des eaux de source.

A cet égard, M. Hafed a précisé que les résultats des études qui ont été réalisées sur un ensemble de sources d’eau et de puits privés fréquentés, ont démontré l’existence de bactéries qui peuvent nuire à la santé, assurant que l’eau du robinet est contrôlée en permanence et est conforme aux normes nationales de la qualité.

LNT
Crédits MAP