mis à jour le

Kenya: les députés vont enquêter sur les attaques du Westgate

Les députés kényans ont annoncé lundi qu'ils allaient commencer à enquêter mardi sur le déroulement de l'attaque meurtrière le 21 septembre du centre commercial Westgate, notamment sur l'action des forces de sécurité en amont puis durant les près de 80 heures de siège, ont-ils annoncé lundi.

Un comité conjoint - réunissant la Commission parlementaire de la Sécurité nationale et de l'Administration et celle de la Défense et des relations étrangères - commencera ses travaux mardi, a annoncé Asman Kamama, président de la Commission de la Sécurité nationale.

Les Kényans sont invités "à transmettre toute information au comité conjoint afin que nous puissions enquêter sur ce dossier", a-t-il déclaré à la presse, après avoir visité avec les autres membres des deux Commissions le centre commercial attaqué.

"Nous allons enquêter (...) et voir si des gens qui étaient directement en charge de notre sécurité se sont endormis à leur poste. Nous voulons savoir qui n'a pas fait quoi", a-t-il affirmé, sans préciser le déroulement à venir des auditions prévues des chefs des agences de sécurité.

Il a assuré que l'enquête parlementaire serait publique, sans plus de détails. L'attaque a fait au moins 67 morts et 39 personnes sont toujours portées disparues, selon un dernier bilan fourni par la Croix-Rouge.

"Nous ne cacherons aucune information que nous recevrons, nous les analyserons et ferons des recommandations. Nous espérons restructurer le système sécuritaire dans son entier pour que(...) ce scénario ne se répète jamais", a-t-il promis.

Ndugnu Gethenji, son homologue de la Commission de Défense et des Relations étrangères a de son côté assuré que l'enquête serait "rigoureuse, afin que nous comprenions la période ayant précédé l'événement, les participants (...), ceux qui ont co-conspiré pour soutenir cet évènement".

"Nous allons également faire en sorte de comprendre comment l'événement s'est terminé et les rôles des différentes forces", a-t-il poursuivi.

Selon Dalmas Otieno, membre de la Commission de la Sécurité nationale, les enquêteurs sur place ont indiqué aux parlementaires rechercher les corps de cinq assaillants dans les décombres de la partie arrière du centre commercial, mais pas de corps d'éventuels otages.

Le député a également estimé que devraient notamment être éclaircies les circonstances de la mort, apparemment d'un tir ami, d'un officier de la police durant l'intervention.

L'attaque, lancée samedi 21 par un commando islamiste, et dont la fin a été officiellement annoncée le mardi suivant par le président kényan Uhuru Kenyatta, a fait au moins 67 morts.

Le bilan des disparus était jusqu'ici de 61 personnes, mais des corps ont depuis été identifiés tandis que d'autres personnes, qui n'étaient en fait pas dans le centre commercial lors de l'attaque, ont été retrouvées vivantes. La Croix Rouge ne précise pas si de nouveaux corps ont été découverts dans les décombres du Westgate.

Les enquêteurs kényans et étrangers qui les aident continuent eux de passer au peigne fin le bâtiment ravagé par l'assaut, à la recherche d'indices sur les assaillants.

L'attaque du Westgate a été revendiquée par les insurgés islamistes somaliens shebab, un mouvement lié à Al-Qaïda qui a menacé de refrapper le Kenya s'il ne retirait pas son armée de Somalie.

Huit suspects sont encore détenus dans le cadre de l'enquête sur l'attaque, la pire survenue au Kenya depuis l'attentat contre l'ambassade américaine à Nairobi en 1998, qui avait fait plus de 200 morts.

L'identité des membres du commando islamiste reste inconnue. Lundi, un Britannique qui avait été arrêté après l'attaque a été relâché sans faire l'objet de poursuite, ont indiqué des sources diplomatiques à Londres.

AFP

Ses derniers articles: Ghana: un joueur suspendu un an de toute activité par la Fifa  Le président égyptien ratifie la rétrocession de deux îlots  Mali: hommage aux victimes de l'attentat islamiste près de Bamako 

députés

AFP

Nouveau coup de force du pouvoir zambien qui suspend des députés d'opposition

Nouveau coup de force du pouvoir zambien qui suspend des députés d'opposition

AFP

L'Algérie élit ses députés après une terne campagne

L'Algérie élit ses députés après une terne campagne

AFP

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

attaques

AFP

Mali: au moins 3 morts dans deux attaques distinctes

Mali: au moins 3 morts dans deux attaques distinctes

AFP

Nigeria: 3 morts dans des attaques dans un camp de déplacés

Nigeria: 3 morts dans des attaques dans un camp de déplacés

AFP

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

Westgate

IRL

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

AFP

Kenya: cérémonie interreligieuse

Kenya: cérémonie interreligieuse

AFP

Kenya: le Westgate rouvre ses portes, pour tourner la page du massacre

Kenya: le Westgate rouvre ses portes, pour tourner la page du massacre