mis à jour le

Une stratégie américaine pour diviser des pays arabes en plusieurs petits Etats ?

Les Etats-Unis d'Amérique auraient établi une nouvelle feuille de route dans la gestion des conflits qui frappent bon nombre de pays arabes, qui consiste à les démembrer en petits Etats afin de mettre un terme aux crises actuelles.

Ces pays sont la Syrie, l'Irak, la Libye, le Yémen, l'Arabie Saoudite. Selon le New York Times, qui a publié cette étude, le premier pays qui risque de voir ses frontières remises en cause est la Syrie. En proie à une «guerre civile» depuis plusieurs mois déjà, ce pays pourrait se diviser en trois Etats. Les «différences» confessionnelles et religieuses vont probablement s'exacerber. A cet effet, le think tank de ce quotidien américain, qui a fait cette étude, indique qu'il y aura un pays alaouite, auquel appartient le Président Bechar El Assad, qui sera établi sur la côte méditerranéenne. Les Kurdes, pour leur part, auront leur état au Nord, qui fera fusion avec celui des kurdes irakiens. En somme, il y aura un pays kurde, qui s'étendra sur les deux pays, composés de citoyens kurdes syriens et irakiens. Dans la région Centre, ce sera la même chose avec les sunnites. Les Américains ont même donné le nom de ce  nouvel état. Il s'appellera le Sunnistan. Celui-ci sera composé aussi de sunnites irakiens et syriens et prendra forme suite à une fusion de territoires des deux pays. Le troisième Etat irakien est, quant à lui, chiite, et sera au Sud.

L'autre pays qui pourrait fort bien se diviser est la Libye. Celui-ci, en raison des problèmes tribaux, sera également fractionné en trois petits Etats. Le premier, au Nord Ouest, aura pour capitale Tripoli, le second à l'Est avec Benghazi comme capitale et le troisième ça sera l'état de «Fezane». Le Yémen, pour sa part, rependra ses deux entités d'avant. Le Yémen Nord et Sud. Pire encore, une partie de ce territoire sera intégrée aux potentiels Etats saoudiens. Cette étude évoque la possibilité que l'Arabie Saoudite soit divisée en cinq états, et ce, pour les mêmes raisons, d'ordre tribale et confessionnelle. Il y aurait, au centre un Etat wahabite, le Wahabistan, un autre à l'Ouest avec la Mecque, Médine et Djeddah, ainsi que trois autres états, un au Nord, à l'Est et au Sud.

Les Américains, en mettant sur pied ces scénarios, s'attendent à une aggravation de la situation dans toute la région proche orientale. Des conflits, indique-t-on, qui seront plus meurtriers que tous ce qu'ont connu ces pays depuis un siècle. Il est à rappeler que la carte du Proche-Orient d'aujourd'hui a été établie par les Français et les Anglais, en 1916, suite à l' «accord Sykes-Picot». Les USA veulent-ils une nouvelle configuration ? Rien n'indique, pour l'instant, que la Maison blanche travaille dans ce sens. Néanmoins, avec la divulgation de ce genre d'études, il est clair que certains cercles, à Washington, poussent dans cette région...

Elyas Nour

The post Une stratégie américaine pour diviser des pays arabes en plusieurs petits Etats ? appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

stratégie

AFP

Le Kenya guette Odinga et sa stratégie pour contester les élections

Le Kenya guette Odinga et sa stratégie pour contester les élections

AFP

Kenya: Raila Odinga reporte

Kenya: Raila Odinga reporte

AFP

Kenya: Raila Odinga annoncera sa stratégie mardi

Kenya: Raila Odinga annoncera sa stratégie mardi

pays

AFP

Kenya: l'opposition manifeste, le pays s'enfonce dans l'incertitude

Kenya: l'opposition manifeste, le pays s'enfonce dans l'incertitude

AFP

Le Liberia, un pays qui peine

Le Liberia, un pays qui peine

AFP

A Rabat, la dépouille de Mobutu attend toujours son retour au pays

A Rabat, la dépouille de Mobutu attend toujours son retour au pays

arabes

AFP

Attaques en France: Assad critique Paris, les autres pays arabes condamnent

Attaques en France: Assad critique Paris, les autres pays arabes condamnent

AFP

Le gouvernement libyen appelle

Le gouvernement libyen appelle

AFP

Les investissements étrangers dans les pays arabes ont baissé de 8% en 2014

Les investissements étrangers dans les pays arabes ont baissé de 8% en 2014