mis à jour le

Algérie: Bouteflika a présidé son premier conseil des ministres de 2013

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, absent de la scène politique algérienne durant des mois pour des raisons de santé, a présidé dimanche son premier Conseil des ministres de l'année 2013, a rapporté l'agence nationale APS.

M. Bouteflika, 76 ans, a présidé cette réunion d'un gouvernement tout juste remanié, le 11 septembre, au cours de laquelle sept projets de textes législatifs ont été examinés et approuvés, dont le projet de Loi des Finances pour l'année 2014, selon la même source.

Les autres projets portent notamment sur le pénal, la lutte contre la contrebande, une loi minière, une autre relative aux activités et au marché du livre et celui attendu sur l'activité audiovisuelle.

Enfin, l'APS a annoncé que le Conseil des ministres avait aussi examiné et approuvé quatre projets de décrets présidentiels portant approbation de contrats et d'avenants pour la recherche et l'exploitation d'hydrocarbures.

Le chef de l'Etat a également fait des déclarations, reprises par l'APS et la télévision nationale, dans lesquelles il insiste sur "la nécessité impérieuse pour toutes les institutions de la République, notamment le gouvernement, d'être en permanence à l'écoute de la société et de développer les canaux appropriés de dialogue et de concertation avec l'ensemble de ses composantes".

Pour le président Bouteflika, "il nous incombe donc de redoubler d'efforts pour léguer à nos enfants un pays économiquement prospère et résolument tourné vers l'avenir".

"Cette mission requiert obligatoirement une administration efficace et transparente basée sur un service public moderne et de qualité, débarrassée des nuisances de la bureaucratie", a-t-il relevé, ajoutant que le citoyen devait "pouvoir compter sur l'agent public et lui faire confiance", alors que la presse regorge de dénonciations quotidiennes sur des affaires de corruption qui impliqueraient de très hautes personnalités.

Le chef de l'Etat a aussi abordé la prochaine échéance électorale, la présidentielle en avril mais sans parler de ses intentions.

Il a appelé son nouveau gouvernement à prendre "d'ores et déjà toutes les mesures et dispositions nécessaires afin de permettre (au) pays d'aborder, dans les meilleures conditions, les prochaines échéances politiques".

"Notre ambition est grande, mais elle est à la mesure de l'Algérie et des aspirations de ses enfants", a ajouté M. Bouteflika, qui attend de chacun de ses ministres "du travail, de l'engagement et de l'abnégation".

Le président algérien, au pouvoir depuis 14 ans, avait été hospitalisé d'urgence le 27 avril à Paris à la suite d'un AVC, et avait été soigné durant trois mois dans la capitale française. Rentré le 16 juillet il était resté un temps absent de la scène politique, avant de revenir petit à petit sur la scène politique.

Le dernier Conseil des ministres s'était tenu en décembre 2012, la constitution algérienne stipulant qu'il ne peut se tenir en l'absence du président.

AFP

Ses derniers articles: Scandale après la nomination de Mugabe comme ambassadeur de l'OMS  Crise au Togo: un mort de plus  Rwanda: un comité antitorture de l'ONU interrompt sa visite en raison d'"obstacles" 

Bouteflika

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

AFP

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

ministres

AFP

Le président nigérian assiste

Le président nigérian assiste

AFP

Nigeria: le président Buhari annule le conseil des ministres

Nigeria: le président Buhari annule le conseil des ministres

AFP

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013