mis à jour le

Mostaganem: Portés disparus, 12 Harraga secourus au large

Portés disparus durant plus de 24 heures, 12 émigrants clandestins ont été retrouvés à 30 miles marins au Nord Est de la baie d'Arzew. Ces derniers auraient embarqué en direction des cotes Espagnoles à partir de la plage de Khadra. Contrairement aux usages en cours, le départ aurait été effectué jeudi dernier en fin de matinée, soit juste au moment où le vent du nord est, le fameux « Chergui » se lève. Ce qui aura totalement contrarié le trajet du zodiac qui était propulsé par un moteur de 40 CV. Une fois confronté aux vagues du large, le frêle zodiac a été littéralement dévié de son trajet naturel et rabattu vers les cotes Algériennes. Ce sont leurs proches du quartier Beymouth, au centre de Mostaganem, qui ont alerté les services des gardes cotes. La première alerte est intervenue vendredi, soit à peu près 24 heures après le départ présumé. Restées sans aucune nouvelle, les familles se sont inquiétées auprès des journalistes et des services de sécurité. Habituellement, la durée de la traversée n'excède pas les 10 heures. Généralement, une fois à terre, sur la rive nord de la méditerranée, plusieurs passagers prennent soin d'informer les familles restées en Algérie. Mais cette fois-ci, ce sera le silence radio sur toute la ligne, ce qui a entrainé une grande frayeur chez les familles. Aussitôt, les services des gardes cotes ont déclenché les recherches. Ce n'est que samedi, en milieu de journée que l'information du sauvetage a été donnée, ce qui a entrainé un profond sentiment de soulagement chez les familles et les amis qui sont restés sans nouvelle durant plus de 48 heures. L'embarcation qui semble avoir tourné en rond a été retrouvé en très bon état avec à son bord les 12 voyageurs clandestins. Les 12 rescapés dont l'âge varie entre 18 et 30 ans sont tous originaires du quartier de Beymouth, situé non loin du siège de la mairie. Lors de la première alerte de vendredi matin, il avait été question de la disparition de 17 harraga, alors que dans la réalité ils n'étaient que 12, ceux-là même qui viennent d'être ramenés à terre à la grande satisfaction des familles.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

harraga

La rédaction

Revue de presse. Harraga tabassés : Alger demande des explications

Revue de presse. Harraga tabassés : Alger demande des explications